Pokémon OveRevolution
Bienvenue sur le forum d'ORE ! Forum RPG basé sur l'univers de Pokémon qui se veut très permissif. Shiny, couleurs anormales, Fakemon... On peut jouer des Pokémon, des légendaires ou des humains !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Des nouveautés sont à prévoir, restez connectés ! De plus, un recensement a lieu en ce moment-même. C'est le moment d'actualiser vos comptes !

Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Hors RPG :: Archives :: RPs abandonnés
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Sam 24 Sep - 22:13
Le matin pointait le bout de son nez sur Oniria, et qui dit nouvelle matinée, signifiait moment préféré de la journée de Kojou. En effet, cette partie de la journée était celle que l’éleveur adorait le plus, pour la bonne et simple raison que c’était la partie de la journée où ses pensionnaires s’éveillaient et ne demandaient qu’à être chouchoutés. Et plus particulièrement Chênécorce, ce pauvre Noadkoko avait besoin d’un maximum d’attention et ce tout au long de la journée, mais plus encore le matin. Car un Pokémon de cette taille qui se réveille, ça peut être assez dangereux, mais bon ce petit « rituel du réveil » amuse beaucoup le jeune homme. C’est ainsi qu’il peut commencer sa journée dans la joie et la bonne humeur, Mr.Jingles à cette heure est déjà perché sur la tête de son ami et partenaire comme pour lui dire « c’est bon on peut commencer ».

Et c’est donc après sa ronde matinale, et après avoir choyé chacun de ses résidents, que Kojou chouchoute ses petits préférés comme il aime si bien le dire, cela passe par quelques instants de repos avec Zahax, puis quelques friandises pour son fidèle ami toujours perché sur sa tête, sans compter quelques instants câlins avec son fidèle Miasmax, suivi d’un petit temps de jeu avec Cochon et Chênécorce, pour enfin finir par une balade avec Mammoufle. Une fois ses corvées matinales effectuées, Kojou profite de son temps libre pour partir en randonnée, sa seconde passion. Chaque jour il s’accorde ses quelques minutes de détente afin de partir voir les alentours, sait-on jamais peut-être qu’aujourd’hui un nouvel arrivant va faire son entrée, ou bien que quelqu’un va croiser la route du jeune éleveur afin de venir chercher un de ses petits camarades pour vivre avec. Cette dernière supposition n’arrive que très rarement, mais n’est pas impossible pour autant selon les pensées de Kojou. Après tout le dernier Pokémon à avoir trouvé une famille aimante n’est autre qu’un Granivol recueilli par le Ranger qui l’avait apporté au refuge quelques jours auparavant. Ce dernier avait succombé au charme du petit Pokémon plante qui avait été déposé suite à un abandon de la part de son dresseur, et quelques blessures.

Mais alors que le garçon aux yeux bleus s’égarait dans ses pensées, un bruit vint l’en extirper, n’écoutant que son cœur et son courage, et presque par réflexe, Kojou se rua dans la direction de ce qui ressemblait à un cri féminin. Dans la tête de l’éleveur une seule chose occupait ses pensées : Aller voir ce qui se trame et qui sait peut-être sauver des gens avec l’aide des 2 Pokémons à ses côtés : Son Dedenne et son Noadkoko…

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Dim 2 Oct - 15:14
Grypha avait été convoquée en urgence au QG de la police d’Oniria. On lui avait signalé des déplacements suspects au Mont Mangeciel… Cela pouvait vouloir dire que des criminels étaient en train de faire leurs sombres affaires là-bas. Après tout, c’était un lieu assez peu fréquenté et avec les grottes et autres cavités présentes dans la montagne, il y avait de quoi se cacher ou cacher de la marchandise illégale. De toute façon, ce genre de mission faisait partie du quotidien de la policière blonde, alors elle n’avait d’autre choix que de se rendre au point nommé. Son chef l’avait appelé aux aurores alors la jeune femme n’avait pas perdu de temps pour mettre son uniforme de la police et de s’équiper en conséquence. Une patrouille dans au Mont Mangeciel n’avait rien à voir avec une patrouille effectuée dans les rues de Arc-En-Polis. Il faisait froid là-bas, contrairement au climat de la grande ville. De plus, de si bon matin, il fallait redoubler de prudence. Grypha attrapa donc son pistolet paralysant et rangea son couteau pour le corps à corps dans une sacoche. Elle n’oublia pas les Pokéball de sa fidèle équipe et aussi son Concombaffe si mignon qu’était Mako. Le petit Pokémon noir alla se plaçait sur l’épaule de sa dresseuse policière et s’agrippa grâce à sa langue-bras. C’était étrange mais voilà comment étaient faits les Concombaffe !

Grypha Skiel était donc en route pour la montagne. Le trajet ne dura pas longtemps car elle avait avec elle son brave Ptera. Eskaëll était vraiment utile pour se déplacer et la gargouille noire adorait servir la cause de la blonde aux yeux vairons. Ils atterrirent donc au Mont Mangeciel et le froid mordait déjà les ailes du Pokémon fossile et le visage de la jeune femme. Le petit Mako se cacha alors dans l’écharpe que possédait Grypha et cette dernière s’équipa de lunettes pour voir dans la brume et la neige. Le temps était clément, mais cela pouvait être de courte durée, il fallait être prudent. La policière commença donc ses recherches mais au bout de quelques minutes, elle ne trouva rien. Il n’y avait pas de trace au sol, ni sur les parois rocheuses. Peut-être que le rapport était erroné ? Ou ancien ? Grypha n’avait pas grand-chose à faire dans la montagne à cause de cela, des erreurs étaient vite arrivées. Mais alors que la jeune femme s’accordait une pause très rapide, son Concombaffe eut envie de sautiller un peu sur le sol. Il descendit donc de l’épaule de sa dresseuse et grelota lorsqu’il toucha la neige au sol. Le petit Pokémon fit donc quelques bonds mais glissa malencontreusement. Avec un réflexe salvateur, Grypha rattrapa la pauvre petite chose en se jetant dans le vide. Elle s’accrocha comme elle le put aux rochers.

Mais tout à coup, sa prise céda et la jeune femme laissa un cri s’échapper de sa bouche. La policière était en mauvaise posture mais avait réussi à s’agripper à nouveau. Le froid lui rongeait les doigts, et bien qu’elle ait des gants, cela était douloureux. Son équipement toujours sur elle, Grypha avait bien du mal à se mouvoir. C’était lourd et encombrant, surtout pour une personne de sa corpulence.  La policière savait bien que sa taille et sa masse pouvaient lui jouer des mauvais tours en mission, mais là, ce n’était vraiment pas de chance ! Mako était revenu se cacher dans son cou, désolé d’avoir mis sa dresseuse dans une telle posture. Grypha essayait tout de même de remonter la paroie d’elle-même, elle n’arrivait pas à atteindre la sacoche qui contenait les Pokéball de ses compagnons. Soudain, elle entendit des bruits de pas. Et si c’était les criminels ? La jeune femme se tue alors, ferma ses yeux vairons et attendit. Cependant, il fallait faire vite car sa main n’allait pas pouvoir attendre bien longtemps…



_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Dim 2 Oct - 16:14
La situation avait l’air d’empirer au fur et à mesure que les secondes défilaient, la brume se levait et commençait déjà à rendre les mouvements de Kojou plus lents, malgré sa bonne connaissance du terrain. L’éleveur ne pouvait pas se permettre de ne pas regarder attentivement ou il mettait les pieds. Il arriva finalement dans la zone d’où provenait le cri, et cherchait attentivement l’origine de ce bruit, mais rien au premier coup d’œil. Mais en regardant plus attentivement, Kojou perçut une forme à flanc de montagne : il s’agissait d’une jeune femme. En y regardant de plus près, il vit une sorte d’uniforme, elle devait être de la police, remarquant la situation délicate, le jeune garçon aux cheveux bleus se précipita au bord afin de rassurer la jeune femme :

« Mademoiselle vous m’entendez ? Si c’est le cas rassurez-vous je vais vous aider à remonter, cela va prendre quelques instants, le plus important que je me dois de vous demander est de me faire confiance. Si c’est le cas j’y vais… »

Kojou ne perdit pas un instant et lança sa Pokéball en l’air faisant apparaître Chênécorce son Noadkoko, l’Onirien expliqua aussi calmement que possible (ce qui en soit n’était pas simple du tout) qu’il comptait sur lui pour l’aider. Il essayait de mettre son Pokémon en confiance afin de le faire se concentrer sur sa tâche, ce qui était une chose assez complexe pour le Pokémon Plante mais cela son propriétaire le savait parfaitement. Le Noadkoko fut au final aidé par le petit Dedenne qui malgré sa petite taille essayait comme il pouvait de l’encourager. Kojou une fois sur que son Noadkoko, était concentré sur sa tâche enroula son pied à l’une des grandes feuilles du Pokémon, puis se pencha en avant en tendant un maximum ses bras. Il essaya donc de saisir la main de la jeune femme, et lui demanda à cet instant précis sa confiance. Confiance qu’elle décida de lui accorder après quelques instants de réflexion. Une fois la jeune policière fermement agrippé aux bras de Kojou, ce dernier demanda à Chênécorce de les tirer doucement en reculant, Dedenne encouragea de plus belle son partenaire et le Noadkoko galvanisé par les cris de la petite souris et les propos de l’éleveur exécuta sa tâche sans le moindre souci.

Une fois sur la terre ferme, Kojou enlaça son Pokémon Plante, tandis que son Pokémon Fée remontait déjà sur son épaule, il félicita son protégé, et lui fit comprendre qu’il était très fier de lui, ce qui fit sourire le Pokémon Fruitpalme. Et après un court instant, le jeune garçon aux yeux bleus, se tourna vers la jeune femme qu’il venait de secourir et se présenta d’une manière assez confuse, l’adrénaline et le stress faisant encore leur effet :

« Vous allez bien ? Permettez-moi de me présenter je m’appelle Kojou Akatsuki et je suis le propriétaire du refuge de le seconde chance qui se trouve ici même dans le mont Mangeciel.  Mais puis-je vous demander qui vous êtes ?  Si vous voulez nous pourrions en discuter autour d’une boisson chaude, car je ne peux m’absenter très longtemps de mon lieu de travail et de vie. »

Kojou, était vraiment intriguée par cette personne et voulait surtout s’assurer qu’elle allait bien avec ses Pokémon, et puis bon un peu de compagnie n’est pas de refus …

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Dim 2 Oct - 16:37
Grypha priait Arceus ne voulant vraiment pas tomber nez-à-nez avec des criminels. Elle essayait avec une certaine vigueur de ne pas faire de bruit, de rester discrète mais ce n’était pas une tâche facile. La policière n’allait pas pouvoir attendre plus longtemps et songeait même à appeler à l’aide. C’était vraiment très risqué mais tomber à cause de la fatigue était une bien mauvaise idée. Heureusement, Arceus semblait être de bonne humeur ce jour-là, il décida d’apporter de l’aide à la jeune femme. Un homme se présenta en haut, sur le rebord de la montagne. Il voulait aider Grypha et lui demandait alors de lui faire confiance. Pour la blonde, c’était une épreuve très difficile, elle n’aimait pas faire confiance à des inconnus et encore moins à des êtres humains. Néanmoins, puisque la situation l’exigeait, la policière n’était pas contre l’aide du jeune homme. Elle ne savait pas de qui il s’agissait mais c’était loin d’être le cadet de ses soucis. Elle acquiesça donc, montrant au nouveau venu qu’elle était prête pour le sauvetage. Ou plutôt qu’il était grand temps de remonter car ses doigts la faisaient souffrir. En haut, le sauvetage pouvait commencer. D’un seul coup, Grypha Skiel vit l’homme être suspendu dans le vide et probablement aidé d’un de ses Pokémon. Elle s’agrippa à lui sans attendre et fit bien attention à ce que Mako et ses affaires ne chutent pas. Quelques secondes après, ils étaient tous sains et sauf.

La jeune femme, une fois en sécurité, s’approcha de la paroi de la montagne, ne voulant plus risque de glisser. Elle attrapa ensuite son Concombaffe qui était toujours niché dans son cou et le serra contre sa poitrine avec amour et soulagement. La blonde réprimanda ensuite discrètement et rapidement le petit Pokémon avant de se tourner vers son sauveur. Il était en train de féliciter comme il fallait ses compagnons et cela fit sourire légèrement la policière aux yeux vairons. Ensuite, l’homme lui accorda de l’attention et se présenta. Il avait eu du mal à parler correctement mais Grypha sentait qu’il était sincère. Pas de quoi accorder sa confiance bien entendu mais sincère. Bien sûr, la jeune femme faisait exprès d’être aussi méfiante. Cet inconnu venait de lui sauver la vie, elle pouvait avoir confiance en ce dernier ! Mais c’était dans sa nature et elle n’allait pas changer de sitôt. Elle avait également beaucoup de questions à répondre… La jeune femme se lança :

« Monsieur Akatsuki, merci beaucoup, je vous dois certainement la vie. C’est très courageux de votre part. Je vais bien et il n’y a pas eu d’incident. Je m’appelle Grypha Skiel et je suis dans la police… Enchantée. »

Elle tendit ensuite son Concombaffe à Kojou pour lui montrer.

« Voici Mako. Il a glissé sur la neige alors j’ai voulu le rattraper, d’où ma position délicate… Je suis vraiment désolée pour cela. Votre proposition est vraiment généreuse mais j’ai encore du travail et… Je ne peux pas. Merci. »

Il était vrai que la jeune femme n’avait pas que cela à faire mais elle avait quand même du mal à cacher la douleur à ses mains. Le froid attaquait ses doigts sans discernement et désormais, les gants de la policières étaient troués pas endroit. C’était une sensation très désagréable bien sûr, et Grypha n’aurait pas été contre un peu de repos pour se remettre de ses émotions. Mais sa mission l’attendait. La policière salua donc son sauveur et fit volte-face. Mais alors qu’elle allait reprendre son chemin, il ne suffit que d’un pas pour la faire flancher. Elle était touchée à la jambe.

« Ce n’est pas vrai… »

Mako émit un cri plaintif mais la policière ne se retourna pas vers Kojou Akatsuki. Elle ne voulait pas rejoindre l’homme dans son refuse. Par manque de temps. Par timidité aussi. Pourtant, avait-elle seulement le choix ?




_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Dim 2 Oct - 17:26
Ainsi la personne qu’il venait de secourir se nommait Grypha Skiel, et comme il l’avait deviné elle faisait partie de la Police, mais contre toute attente, la jeune demoiselle décida de refuser la proposition de Kojou, puis elle montra le Pokémon à l’origine de sa chute, il s’agissait d’un Concombaffe, mais alors que l’éleveur s’apprêtait à repartir vers le refuge après avoir pris soin de rappeler son Noadkoko, il s’interrompit suite à un petit cri du Petit concombre de mer. Le jeune aux yeux bleus se retourna et comprit très vite ce qui se passait. Dans son plongeon, Grypha avait heurté de plein fouet la roche au niveau d’une des jambes. Le propriétaire du refuge ne pouvait pas laisser la jeune femme dans cet état, surtout avec le froid environnant, il décida donc de la prendre par le bras afin d’éviter que sa jambe blessée ne touche le sol. Il savait pertinemment que la policière allait refuser cela, elle semblait être très réservée. Mais n’écoutant que sa bonne foi il se proposa donc de l’emmener le temps de soigner sa jambe, et pour une fois il avait pu reprendre son calme :

« Mademoiselle Skiel je ne peux pas vous laisser comme ça, allez venez je vous soignerais la jambe et vous allez prendre froid si vous restez ici dans cet état. Je suis désolé d’avance mais sachez que je n’ai pas le choix de vous emmener, n’y voyez pas de pensée mal intentionnée je vous prie. »

Kojou prit donc Grypha sous son bras et commença sa route vers le refuge, puis pensant que le trajet allait prendre trop de temps, l’éleveur eut une idée brillante, il réquisitionna son ami logé dans sa capuche et lui confia une tâche des plus importantes :

« Mr.Jingles, j’ai besoin de ton aide, comme tu as vu la demoiselle ne peut plus très bien marcher, je veux donc que tu ailles me chercher Mammoufle et que tu le ramènes ici. Allez mon grand je te fais confiance… » Puis il se tourna vers la Policière et lui demanda aussi un service « Excusez-moi mademoiselle Skiel, auriez-vous un Pokémon volant capable de transporter Mr.Jingles mon fidèle Dedenne jusqu’au refuge, comme cela je pourrais vous faire venir une monture parfaite pour les conditions d’aujourd’hui. »

Kojou savait que son compagnon de type Fée réussirait sa mission seul, mais au vu du temps qui devenait de plus en plus instable, il fallait faire vite. Il comptait encore une fois sur la chance afin de pouvoir aider la jeune Grypha, il attendit donc de voir ce que cette dernière allait répondre à sa requête …

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Lun 10 Oct - 18:30
Le jeune homme n’avait vraiment pas l’air de vouloir laisser Grypha s’enfuir aussi facilement. Ce devait être une personne généreuse et sympathique mais la blonde n’avait pas pour habitude de parler avec des inconnus ou de prendre son temps pendant ses missions. Par ailleurs, elle n’avait tout simplement pas envie de maintenir la conversation, comme le pouvait en témoigner sa posture. La demoiselle ne voulait pas paraître grossière ou déplacée mais c’était plus fort qu’elle. Sa timidité n’avait d’égal que sa froideur. Pourtant, Kojou Akatsuki l’éleveur ne l’entendait pas de cette oreille. Ce dernier s’excusa alors, promettant qu’il allait prendre soin de la policière. Celle-ci soupira, réfléchissant déjà à une excuse mais elle n’en eut pas le temps. L’homme aux yeux bleus se glissa aux côtés de Grypha et passa son bras de telle sorte qu’il puisse l’aider à bouger. Bien entendu, la blonde fut très surprise par ce geste, elle ne pensait pas que l’éleveur allait se permettre ce genre de chose. Surtout en présence de la police ! Mais qu’importe, elle n’allait pas non plus tenter de l’arrêter. De toute manière, avec sa jambe blessée, Grypha Skiel ne pouvait pas aller loin. Cependant, elle ne se gêna pas pour adresser un regard indigné à l’homme.

Ensuite, Kojou parla à sa petite souris pour que le Dedenne aille chercher un compagnon. Le nom de ce petit Pokémon était Mr. Jingles et la blonde aux yeux vairons le trouva adorable mais se retint bien de le faire remarquer. A la place, elle sera fort le pauvre Mako dans ses bras, comme pour étouffer son envie de prendre la créature électrique dans ces mêmes bras. Le Concombaffe émit un gémissement de gêne mais après une brise fraiche et glaciale, la petite bête se blottit contre sa dresseur autant que cela était possible. Mais grypha redescendit très vite sur terre car son interlocuteur avait un service à lui demander. Il voulait savoir si la demoiselle possédait un Pokémon capable de fendre les airs pour emmener la petite souris marron plus rapidement au refuge. La policière n’eut pas à réfléchir et attrapa la Pokéball de son compagnon qui l’avait emmené jusque ici. Elle appela ensuite le Ptera en lançant l’objet dans les airs et la gargouille noire et rouge apparut. Eskaëll rugit un instant de plaisir, il aimait beaucoup cette sensation de liberté juste après être sorti de sa Pokéball. Il tourna ensuite sa tête de reptile rocheux vers Grypha, l’interrogeant du regard.

« Eskaëll mon grand, j’ai besoin que tu emmènes ce petit Dedenne à un refuge. C’est un bâtiment avec plein de Pokémon autour, tu ne pourras pas le rater. »

Le Ptera observa de son œil perçant la Fée puis acquiesça. Il vint ensuite réclamer une caresse de la part de la blonde et attrapa le rongeur pour le placer sur son dos. Le dragon rocher s’envola ensuite en poussant un cri, heureux d’être de sortie et alla remplir sa mission. La policière regarda son fidèle allié fendre les airs puis tourna son attention vers le propriétaire du fameux refuge.

« Je pense que je n’ai plus le choix maintenant, je vais vous suivre.
Bien qu’il ne soit plus là, je vous présente Eskaëll, mon Ptera. Il n’est pas très amical mais il saura mener sa mission à bien. »


Grypha tentant ensuite de donner le pas. Le froid commençait à devenir de plus en plus rude, de seconde en seconde. La policière n’avait pas envie d’attendre encore pour rien, elle avait perdu assez de temps comme cela et cela n’allait pas s’arranger.

« Je propose que nous commencions à nous déplacer… Je ne veux rien imposer mais comme le temps semble capricieux, je préfère m’éloigner de ces rebords. »

La blonde était en fait impatiente de pouvoir partir du Mont Mangeciel, mais elle se garda bien de le dire.




_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Lun 10 Oct - 21:54
Kojou n’avait pas vraiment la côte auprès de la policière mais bon cela n’était pas le plus important, en effet, le temps se faisait de plus en plus menaçant et l’état de la jambe de Grypha ne pouvait pas s’améliorer dans de telles conditions. Toutefois pour aider Mr.Jingles la jeune blonde fit appel à un Ptera pour transporter le petit Pokémon. Ce Ptera semblait être très affectueux envers sa maitresse, et celle-ci le lui rendait bien. C’est ainsi qu’elle le présenta à l’éleveur, en se résignant à accepter l’aide du jeune homme aux cheveux bleus:

« Je pense que je n’ai plus le choix maintenant, je vais vous suivre.
Bien qu’il ne soit plus là, je vous présente Eskaëll, mon Ptera. Il n’est pas très amical mais il saura mener sa mission à bien.
»

Ainsi ce Ptera s’appelait Eskaëll, et s’il était capable de mener à bien sa mission, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter. Mais le silence revenu, Grypha en profita pour reprendre la parole et proposer quelque chose de fort utile :

« Je propose que nous commencions à nous déplacer… Je ne veux rien imposer mais comme le temps semble capricieux, je préfère m’éloigner de ces rebords. »


En effet, la météo avait décidé d’être particulièrement capricieuse ce matin, ce qui obligea les deux jeunes gens à avancer au rythme que pouvait prendre Grypha. Kojou ne souhaitant pas la presser inutilement, le risque d’aggraver sa blessure étant trop grand. Et après quelques longs moments du fait de l’absence de dialogue, l’éleveur se décida à briser la glace (façon de parler) et prit la parole, curieux :

« Veuillez excuser mon impolitesse mais pourquoi une membre de la police est venu dans un coin aussi reculé qu’ici ? Il est rare que des gens ne viennent ici, excepté pour venir déposer des Pokémon abandonnés ou en adopter … »

Le jeune mâle sentait bien que sa question était peut-être un peu trop insistante, mais heureusement pour lui le destin vint lui sauver la mise. Se sentant honteux d’avoir demandé de telles informations, il voulut se cacher. Mais heureusement Mr.Jingles et Eskaëll avaient accomplis leur mission car un peu plus loin une masse imposante semblait arriver, Kojou n’eut aucun mal pour reconnaitre son fidèle Mammoufle. Une fois le grand Mammochon arrivé à leur hauteur, il fit monter Grypha et lui indiqua les consignes pour le reste du trajet :

« Mademoiselle Grypha, surtout cramponnez-vous bien à Mammoufle, et gardez votre jambe tendue un maximum. Je vais vous emmener au refuge afin de vous prodiguer quelques soins. N’ayez crainte c’est le plus gentil Mammochon qu’il m’ait été donné de voir. » Puis en s’adressant à sojn fidèle Pokémon Glace et Sol « Mammoufle fait bien attention la demoiselle est blessée à la jambe, allez maintenant rentrons au refuge mon ami. »

A ce moment-là le Dedenne voulant se blottir contre son propriétaire et ami dû se résoudre à se blottir contre Grypha, qui s’est retrouvé comme enlacé par Kojou afin de la protéger un maximum. Le retour pouvait donc enfin se faire dans la sécurité, et l’éleveur se demandait réellement comment allait réagir la policière, n’avouant pas qu’il apprécie la situation …

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Ven 14 Oct - 21:42
Pendant que les deux êtres humains faisaient leur marche longue et très lente dans le froid de la montagne, le petit Mako frissonnait de temps en temps et s’agitait beaucoup. Sa dresseuse ne pouvait pas en vouloir à la petite créature noire, elle la trouvait bien trop mignonne pour cela, mais il fallait avouer que le Concombaffe n’était pas de tout repos. Le petit mâle avait toujours l’habitude de faire le fou et de chercher quoi faire et en montagne, c’était bien souvent une mauvaise idée. En plus, la douleur que Grypha avait dans la jambe commençait doucement à devenir plus forte. Ce n’était pas agréable et son contact avec Kojou n’arrangeait rien. La blonde aurait vraiment voulu que toute cette histoire ne soit pas réelle.
Finalement, après un bon moment de silence, l’homme à la chevelure bleue se décida à parler. A rompre le silence qu’appréciait tant la policière. Il voulait connaitre la raison pour laquelle Grypha Skiel était ici, au Mont Mangeciel. Bien entendu, la dame n’avait pas l’intention d’expliquer sa mission mais simplement de dire qu’elle était là pour le travail. Il ne fallait jamais trop en révéler, et encore moins à des inconnus.

Mais heureusement, la blonde n’eut pas à répondre car elle réfléchissait encore à ce qu’elle pouvait dire et une masse impressionnante se dressa devant eux. La jeune femme plissa les yeux, il y avait une légère brume à cause du froid alors elle ne reconnut pas le Pokémon dans un premier temps. Le sol trembla de plus en plus fort et un Mammochon émergea du fin brouillard. Le Dedenne marron était lui aussi de retour mais la policière ne vit pas son fidèle dragon-rocher. Elle n’eut pas le temps de faire remarquer cela car Kojou Akatsuki l’aida à monter sur la grande bête. A vrai dire, Grypha aurait aimé se débrouiller seule mais cela était impossible à cause de sa jambe.
Une fois installée sur le mammouth de glace, la jeune femme fut surprise de constater que le pelage de ce dernier était incroyablement doux et chaud. C’était une particularité des Mammochon mais connaissant son typage, la jeune femme n’y croyait pas vraiment. La preuve était là, dans ses mains. C’était si agréable qu’elle aurait bien voulu s’allonger contre le Pokémon mais elle ne se permit pas cette action.

Puis, le propriétaire du refuge donna ses consignes. Par réflexe, la blonde aux yeux vairons écouta attentivement. Elle avait l’habitude dans la police, d’écouter. Les conseils de l’homme étaient inutiles car logiques mais la demoiselle devait bien s’avouer que c’était gentil de la part de ce dernier. Elle se surprit enfin à lui faire confiance et la jeune policière se reprit en un instant. D’ailleurs, il était temps de se reprendre car son interlocuteur venait de l’enlacer pour les empêcher de tomber du Mammochon. C’était vraiment très déplacé, surtout sans prévenir et en présence d’une policière… Grypha ne pouvait pas se retourner mais elle ne se gêna pas de lui faire remarquer cette erreur.

« Monsieur Akatsuki, vous auriez pu au moins me prévenir pour ce… Enfin, vous comprenez. »

Mako semblait d’ailleurs ne pas l’entendre de cette oreille puisqu’il tenta de se glisser entre le ventre de sa dresseuse et les mains de l’inconnu.

« Pour vous répondre, je suis en mission car comme je l’ai dit, je suis dans la police. »

Elle décida de ne pas en dire plus, le trajet était déjà assez gênant comme cela. De plus, le vent devenait de plus en plus rageur et la jeune femme ne put s’empêcher de frissonner. Elle eut alors la crainte que l’homme derrière son dos ne croit que c’était le contact avec celui-ci qui lui faisait cet effet. Grypha n’avait qu’une envie en tête : arriver au refuge le plus vite possible, se reposer un peu puis partir.




_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Sam 15 Oct - 0:12
Certaines personnes étaient naturellement douées pour faire tourner les choses dans un sens ou dans l’autre, Kojou aurait pu être de ce type de gens s’il savait faire en sorte de ne pas juste faire empirer les choses. Chose pour laquelle il excellait, preuve en est qu’une fois de plus c’est ce qui s’est passé. Alors qu’il voulait juste rendre le voyage de son invitée plus agréable, le jeune éleveur ne fit que s’attirer la colère de la policière. La jeune blonde était plus qu’irritée, et elle ne s’en cacha pas :

« Monsieur Akatsuki, vous auriez pu au moins me prévenir pour ce… Enfin, vous comprenez. »

Kojou ne savait pas quoi dire ni quoi faire, après tout il ne pensait pas à mal et avec le vent frais qui soufflait, Grypha semblait greloter, Kojou l’avait bien compris, car il eut un certain mal à s’habituer au climat du Mont Mangeciel, qui il fallait l’avouer n’était pas toujours très clément. L’homme aux yeux bleus aurait bien dit quelque chose pour la rassurer mais quelque chose ou quelqu’un ne voulait pas. Ce quelqu’un ne fut autre que Mako, le petit Comcombaffe s’était mis en opposition aux mains de Kojou afin que celles-ci ne touchent pas Grypha. Puis avant que quoique ce soit d’autre ne puisse arriver, la policière ajouta quelques mots :

« Pour vous répondre, je suis en mission car comme je l’ai dit, je suis dans la police. »

La réponse de cette dernière était glaciale, Kojou comprit alors qu’il avait encore fait tout de travers. Au lieu de rendre service à la jeune blonde, il l’avait énervée plus qu’autre chose et celle-ci ne semblait pas vouloir attendre longtemps avant de repartir. C’est alors que tout le monde arriva à bon port. Eskaëll avait attendu au refuge l’arrivée de sa maitresse, et semblait content de la revoir. Kojou fit donc descendre avec la plus grande délicatesse la policière, avant de faire rentrer Mammoufle dans son petit coin de tranquillité. Après tout ce ne fut pas facile pour ce Pokémon si timide de réaliser cette opération. Kojou le félicita donc en lui faisant quelques caresses :

« Bravo mon grand, tu as vraiment assuré, et tu as su dépasser ta peur. Je suis vraiment très fier de toi. »

Il rentra donc et fit en sorte que Grypha se mette le plus à l’aise possible pour que sa jambe puisse se reposer un maximum. Mais avant d’aller chercher le nécessaire pour lui faire un bandage, il fallait déjà que la demoiselle se réchauffe. Il se permit donc de lui demander ce qu’il pouvait faire :

« Mademoiselle Skiel, puis-je vous offrir une boisson chaude le temps d’aller vous chercher ma trousse de soins ? Et je tenais à m’excuser pour vous avoir enlacée sans vous prévenir. Je voulais juste vous maintenir droite afin que vous ne tombiez pas durant le trajet jusqu’ici. »

Kojou était vraiment mal à l’aise et ce malgré le fait que Mr.Jingles se soit de nouveau blotti contre Grypha. Et attendant sa réponse il ne pouvait qu’aller chercher le matériel de premiers soins afin déjà de désinfecter la blessure. Il savait pertinemment une chose : Les prochaines minutes allaient être très longues pour lui …

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Dim 16 Oct - 22:27
Grypha attendait que le voyage se termine, tendue et passablement énervée. Elle qui n’aimait pas le contact physique et encore moins avec des inconnus, elle était servie. La demoiselle n’espérait qu’une seule chose : que le refuge soit proche, très proche. Heureusement, le trajet s’était fait dans un silence religieux peu étonnant compte tenu du fait que la blonde était du voyage. Seul le vent froid et mordant et les bruits de pas du Mammochon troublait le calme de la montagne. Même Mako le Concombaffe hyperactif ne faisait pas de bruit.
Finalement, après un moment, la policière aperçut un bâtiment avec des clôtures autour. Elles devaient certainement servir à contenir les Pokémon en place afin qu’ils ne s’éparpillent pas dans les monts. Mais il ne semblait y avoir encore personne. Grypha se demanda alors si l’homme qui l’accompagnait avait menti ou bien si les créatures n’avaient simplement pas envie de sortir de si bon matin. Puis la demoiselle blonde vit son fidèle Pokémon volant et lui fit signe. Le Ptéra aux couleurs inhabituelles rugit alors, heureux de voir une tête qu’il connaissait.

Une fois complètement arrivés, Kojou descendit de son grand ami poilu et à défenses avant d’aider la policière à faire de même avec une douceur qu’elle n’aurait pas soupçonné. Il complimenta ensuite son Mammochon et cela arracha un bref sourire de la part de la jeune femme qui appréciait toujours de voir un bon lien entre humain et Pokémon. Par ailleurs, elle rentra Eskaëll dans sa Pokéball, il avait bien mérité du repos. Le jeune homme aux cheveux bleus invita ensuite Grypha Skiel à entrer dans le refuge et ils s’installèrent rapidement. La femme restait fidèle à elle-même, pas du tout envahissante et surtout silencieuse. Elle n’observait que très brièvement les lieux afin de ne pas paraitre impolie. Puis le propriétaire lui offrit une boisson chaude avant de s’excuser puis de partir en tout hâte chercher de quoi soigner la jambe de la blonde.

Pendant ce temps-là, le petit Dedenne qui accompagnait l’homme était venu se blottir contre la policière. Celle-ci lui sourit puis plaça l’une de ses mains sur la petite souris marron, heureuse de voir un petit Pokémon aussi mignon. Bien entendu, il avait une créature au moins tout aussi mignonne que le type Fée et qui ne se gêna pas pour faire remarquer qu’il existait. Mako essayait de pousser l’autre Pokémon sans répit. Grypha se mit à rire discrètement, séparant ensuite les deux petits garnements. Grâce à eux, son attente était largement supportable. Mais la jeune n’avait rien d’autre à faire à dire vrai alors elle regarda l’état de sa jambe. La douleur était tout à fait supportable mais cela n’était dû qu’au fait que le froid du Mont Mangeciel avait engourdit son membre inférieur. A l’abri et au chaud, le sang allait pouvoir circuler normalement et avec lui, la douleur allait revenir de plus bel. Grypha sentait déjà des élancements uniquement en y pensant. Elle détourna donc son attention vers les Pokémon et ne tenta rien d’autre.

Quelqu’un de normal aurait certainement engagé la conversation pour rendre la situation moins lourde. Mais la policière aux yeux vairons n’était pas comme tout le monde. Elle était froide, et n’aimait pas parler pour rien. Les connaissances ne lui importait pas tellement alors elle ne voyait pas l’intérêt de parler pour passer le temps. La blonde attendait donc patiemment que l’autre humain ne revienne avec ce qu’il était parti chercher. Elle espérait simplement que Mako n’allait pas faire de bêtise jusque-là.




_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Lun 17 Oct - 21:42
Tout s’accélérait pour l’éleveur, et surtout son rythme cardiaque. En effet, de savoir qu’il avait une charmante demoiselle en sa compagnie rendait nerveux le jeune homme, lui qui n’était habitué qu’aux passages rapides, et en plus de cela cette personne était dans une situation requérant son aide. Kojou dut donc se reprendre surtout qu’il revenait vers Grypha avec le désinfectant et de quoi s’occuper de la blessure. Il se rapprocha donc doucement de la demoiselle afin de ne pas la surprendre, puis déposa le matériel sur la table la plus proche. Il fallait d’abord voir l’état de cette blessure, le jeune aux cheveux bleus regarda alors Grypha et s’excusa pour ce qui allait suivre :

« Encore une fois je suis désolé mademoiselle Skiel, mais je vais devoir remonter l’une des jambes de votre pantalon afin de voir l’état de cette blessure. J’espère que je ne vous ferais pas mal et que vous me pardonnerez ce geste quelque peu déplacé… »

Puis ne voyant aucune réponse de la part de Grypha, l’éleveur dut se résoudre à remonter délicatement la jambe du pantalon. Et là blessure se faisait désormais bien visible, il s’agissait vraisemblablement d’une entorse. Kojou imbiba alors une compresse afin que celle-ci atténue la douleur, et ce dernier prévint la policière que cette application risquerait de picoter quelque peu. Peu après quoi le jeune homme fit maintenir cette compresse avec un bandage qu’il fit passer plusieurs fois autour de la jambe de la jeune femme. Puis voyant que ses battements de cœur se faisaient un peu plus lent et comme pour combler le silence, Kojou se décida à parler un peu comme pour se calmer inconsciemment :

« Je dois avouer que cela est agréable d’avoir un peu de compagnie ici, bien que ce ne soit dans de regrettables conditions. Il est vrai que les gens ne restent pas, ils viennent choisissent un Pokémon à recueillir et repartent aussi vite, pareil pour les Rangers qui me déposent des Pokémon blessés. Il y en a que très peu qui restent pour savoir l’état de santé du protégé qu’ils me déposent. J’ai aussi remarqué que vos Pokémons ont l’air d’avoir beaucoup d’affection pour vous, c’est agréable de voir des Pokémons si souriants. Puis-je vous confier un secret, je rêve qu’un jour chaque Pokémon auront la possibilité de vivre souriants et entourés d’êtres veillant sur eux. Qu’ils ne subissent plus les atrocités que certains êtres humains sans scrupules osent leurs faire subir… »

L’éleveur aux yeux bleus venait de terminer de soigner la jambe de la policière blonde, et pensais que comme toutes les autres personnes qui passent ici, cette dernière allait partir dans les secondes à venir. Et certain de penser qu’il détenait la vérité Kojou ouvrit encore une fois sa bouche :

« Bon eh bien, mademoiselle Grypha, je suppose que vous allez vouloir repartir tout de suite, après tout vous êtes en mission. Je vous souhaite donc bonne chance dans votre travail et j’espère que vous reviendrez un de ces jours, et sachez que la porte vous sera toujours grande ouverte et avec le sourire ! »

Au fond de lui Kojou était un peu triste de penser que cette jolie blonde allait surement quitter le refuge pour repartir, il pensait même ne pas être assez bien pour cette fille, le jeune éleveur était sur de ce qu’il pensait, et il ne pensait qu’une chose : cette jeune fille lui plaisait mais il n’était clairement pas assez bien pour elle…

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Mar 18 Oct - 0:17
Grypha s’occupait des deux petits Pokémon quand Kojou réapparu avec délicatesse. La blonde remarqua ses gestes assez nets qui trahissaient certainement du stress. Elle avait l’habitude de se taire et d’observer les choses alors ce n’était vraiment pas difficile pour la demoiselle de voir ses signes qui, en règle générale, ne trompaient pas. Elle voulut même lui demander si tout allait bien pour lui mais se ravisa avant même d’avoir pensé à une phrase à formuler. Puis elle regarda le jeune homme qui venait de se placer devant ses jambes pour s’occuper de la blessure. Par politesse, il prévint la jeune femme de son geste puis remonta en douceur le tissu du pantalon de Grypha. Cette dernière sentit ses joues devenir rouges car elle n’avait clairement pas l’habitude de ce genre de contact et encore moins dans ces conditions. Mais elle se garda bien de faire une quelconque remarque, trop timide pour dire quoi que ce soit.

Kojou s’occupa ensuite de la blessure qui semblait être une entorse à la vue du gonflement évident. Le jeune homme prévint la policière que le produit allait faire son effet, en piquant vivement, ce qui était tout à fait normal. La demoiselle garda encore une fois le silence et serra les dents lorsque le propriétaire du refuge appliqua la compresse. Grypha sentit bien entendu la douleur qui remontait toute sa jambe mais elle garda un calme certain. Elle n’avait pas envie de paraitre frêle ou ridicule devant ce jeune homme. Elle faisait tout de même partie de la police de la région d’Oniria ! Kojou banda ensuite le tout avant de reprendre la parole. La demoiselle blonde ne fut pas étonnée d’entendre que les gens ne séjournaient pas longtemps par ici. Le refuge était situé sur un mont qui n’était pas facile d’accès. De plus, les personnes qui apportaient les Pokémon abandonnés se moquaient bien du sort des créatures une fois débarrassées. La jeune femme trouvait cela bien que le refuge soit présent, il avait probablement déjà sauvé beaucoup de vie. L’homme enchaina ensuite sur le fait que Grypha Skiel allait bientôt devoir partir.

En temps normal, la policière aurait tout fait pour partir sur le champ, effectivement. Mais après l’aide apporté par le jeune homme aux cheveux bleus, elle ne se sentait pas capable de fuir comme une voleuse. Il lui avait tout de même sauvé la vie, ainsi que celle de Mako et des autres Pokémon de son équipe. En plus, il avait été assez aimable pour les recueillir et leur offrir un abri et des soins. Décidément, même le cœur de glace de la demoiselle aux yeux vairons était en train de fondre. De plus, sa mission n’avait plus vraiment de sens à ce moment-là. Grypha n’avait vu personne pendant sa patrouille. Elle pouvait bien rester encore un peu, surtout avec son entorse… Alors elle se releva doucement en prenant garde de ne pas déranger le Concombaffe et le Dedenne.

« Monsieur Akatsuki, je pense que je vais… Prolonger un peu mon séjour si cela ne vous dérange pas. Ne vous inquiétez pas pour ma mission, elle est déjà remplie. Je vais devoir appeler mon patron pour lui indiquer que je suis blessée et que je ne redescendrai pas tout de suite du Mont Mangeciel. »

Sur ce, la blonde se déplaça lentement mais surement vers une des fenêtres du refuge puis attrapa le téléphone caché dans l’une des poches de son uniforme de police. Elle appela donc son chef et lui expliqua la situation. Compréhensif et surtout soucieux de l’état de Grypha, l’homme lui indiqua de prendre du repos. Une fois la ligne raccrochée, la jeune femme revint se placer là où elle était. Mais alors qu’elle approchait du banc, elle trébucha à cause d’une faiblesse dans la jambe. Très vite elle se retrouva projetée en avant et tomba dans les bras de Kojou…




_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Mar 18 Oct - 23:23
Kojou était encore pleinement plongé dans ses pensées, et imaginait qu’il passait ses derniers instants en la compagnie de la policière. Toutefois sa façon de penser et de voir les choses allaient être mises à mal voire même anéantis par la réponse apportée par la jeune blonde :

« Monsieur Akatsuki, je pense que je vais… Prolonger un peu mon séjour si cela ne vous dérange pas. Ne vous inquiétez pas pour ma mission, elle est déjà remplie. Je vais devoir appeler mon patron pour lui indiquer que je suis blessée et que je ne redescendrai pas tout de suite du Mont Mangeciel. »

A ce moment le cœur de l’éleveur se mit à battre si fort et si vite qu’il arrivait à l’entendre dans ses tempes, puis Grypha appela quelqu’un, surement son supérieur vu que l’appel fut court. Et alors qu’elle voulait se rassoir, sa jambe semblait là lâcher de nouveau et elle tomba droit dans les bras de Kojou. Le jeune homme n’hésita pas à mettre tout son poids afin de retenir la jeune demoiselle, résultat des courses, la jeune demoiselle arriva tranquillement la tête contre le torse de l’éleveur et le reste de son corps est allé se coller au reste de celui de Kojou. Ce dernier semblait très heureux, mais se cachait bien de le montrer, à la place il se contenta de sourire un peu et de reposer la jeune blonde sur le canapé. Il se permit même d’essayer de détendre l’ambiance en la taquinant un peu :

« Mademoiselle Skiel si vous vouliez me sauter dans les bras il suffisait de me demander, regardez plutôt… Mr ? »

Aussitôt son fidèle Dedenne sauta du canapé, et alla se loger dans les bras de son ami. Se blotissant ensuite sur la tête de ce dernier, comme pour retrouver son havre de sécurité. Puis Kojou fixa Grypha et ne sentait qu’une chose en lui, un stress immense, il prit donc un siège en face d’elle pour ne pas la déranger, après tout sa blague ne l’avait peut-être pas fait rire. Il s’adressa donc à la policière pour savoir ce qu’elle comptait faire et le temps qu’elle resterait :

« Euh excusez-moi pour ma petite blague mais je voulais savoir ce qui vous ferait plaisir pour le repas de ce midi, car je n’ai pas encore préparé le repas, et je voulais savoir ce qui vous ferait plaisir. Après tout vous ne pouvez pas partir dans cet état là et encore moins le ventre vide. »

Le jeune aux cheveux bleus espérait bien en savoir plus sur la blonde dans ce repas et cela ne tenait qu’à la réaction de la policière…

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Jeu 20 Oct - 20:10
Grypha n’osait plus bouger. A cause de sa chute, elle n’avait pas touché le sol mais bel et bien Kojou Akatsuki. Bien entendu, c’était beaucoup que de se retrouver avec le visage contre le sol du refuge mais tout de même. La demoiselle aurait bien aimé que cet évènement n’arrive jamais. Elle était tellement gênée et honteuse à ce moment-là que ses muscles semblaient mous et incapables de la faire bouger. Elle aurait vraiment voulu se redresser et remercier l’homme aux cheveux mais la paralysie était bien installée. La tête de la policière reposait donc contre le torse de Kojou qui avait eu le réflexe de la rattraper. La longue chevelure brillante de la jeune femme recouvrait les deux corps des dresseurs. Grypha était rouge de honte quand son sauveteur, un sourire aux lèvres, l’aida à s’assoir comme elle le voulait. Encore une fois, elle n’était pas blessée grâce à cet homme et la jeune policière se sentait très mal de ne pas pouvoir lui rendre la pareille.

Kojou plaisanta ensuite et invita son Dedenne à venir s’installer sur lui. La blonde aux yeux vairons ne répondit rien, toujours aussi gênée et observa la scène. La petite souris alla se loger dans les bras confortables du propriétaire du refuge et semblait bien s’y plaire. Puis le jeune homme bleuté se décida à s’asseoir devant Grypha en installant un siège devant elle. La policière n’appréciait pas trop cette proximité mais n’avait pas le courage ni l’envie de le faire remarquer. Après tout, Kojou était si gentil avec elle, la policière lui pardonnait alors ses fautes. Finalement, l’homme voulait savoir ce que la blonde avait envie de manger. A vrai dire, la femme au service de la police d’Oniria n’en savait rien. Elle ne savait même pas que Kojou Akatsuki allait lui poser la question. Elle n’avait pas vu à quel point le temps était passé vite dans la montagne. Que répondre dans ce cas ? La jeune dame ne mangeait pas beaucoup, aussi elle n’était pas regardante sur la nourriture qu’on pouvait lui servir. Tout du moins, elle se contentait de ce qu’on pouvait lui servir.

Alors, peu confiante, elle s’excusa :

« Pardonnez-moi Monsieur Akatsuki, cette chute n’était pas prévue… Votre plaisanterie était rassurante ne vous en faites pas. Par contre, je dois avouer ne pas pouvoir répondre à votre question… »

Elle se tut ensuite, ne sachant pas quoi dire ensuite.

« En fait… Vous avez une spécialité, ici, au refuge ? Comme nous sommes en montagne, je me le demande. »

La jeune femme lui sourit ensuite, espérant que sa réponse soit suffisante et que Kojou avait effectivement une préparation spéciale à lui faire gouter. La blonde commençait à avoir un creux et la surprise du chef pouvait être quelque chose d’intéressant. Grypha sentit également que Mako avait fini sa micro sieste et qu’il avait faim lui aussi, alors elle s’empressa de demander quelque chose pour ses compagnons.

« Je ne voudrais pas abuser mais n’auriez-vous pas quelque pour les Pokémon également ? Mako semble avoir très faim. »

Un sourire largement plus convaincu vint illuminer le visage de la policière aux yeux bicolores. Son Concombaffe semblait d’accord avec sa dresseuse et fixait intensément l’homme à la chevelure bleue, attendant sa nourriture.



_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Jeu 20 Oct - 22:13
Tout se passait pour le mieux malgré la panique générale dans le cerveau de Kojou. Grypha semblait reprendre peu à peu de ses couleurs après que l’éleveur l’ait reposée dans un siège plus confortable. Mais lorsque ce dernier lui demanda ce qu’elle voudrait manger, elle ne sut quoi répondre au début, car après quelques instants la jolie blonde se décida à répondre :

« Pardonnez-moi Monsieur Akatsuki, cette chute n’était pas prévue… Votre plaisanterie était rassurante ne vous en faites pas. Par contre, je dois avouer ne pas pouvoir répondre à votre question… En fait… Vous avez une spécialité, ici, au refuge ? Comme nous sommes en montagne, je me le demande. »

Kojou semblait bien ennuyé, il n’avait jamais eu de spécialité à proposer, pour la bonne et simple raison qu’il n’avait jamais d’invités excepté ses parents de temps à autre. Il chercha donc dans sa tête une idée de recette qu’il aurait à lui proposer pour essayer de satisfaire son appétit, et après de longs instants il eut une idée. Mais avant qu’il puisse lui proposer, la policière reprit la parole :

« Je ne voudrais pas abuser mais n’auriez-vous pas quelque pour les Pokémon également ? Mako semble avoir très faim. »


Cette demande amusa un peu Kojou qui décida de lui répondre instantanément, sans même réfléchir à ses propos :

« Mademoiselle Skiel, ce que je peux vous proposer c’est d’emmener vos Pokémon dans le refuge, comme cela ils pourront manger à leur faim et qui sait se faire quelques amis ? J’espère que vous n’y voyez aucun inconvénient ?  Par contre je reviens dans quelques secondes le temps de sortir des gamelles supplémentaires.»

A ce moment-là Kojou rangea son siège et fonça vite dans la réserve, et moins d’une minute après il revint avec 4 grandes gamelles qu’il déposa dans le lieu où tout les résidents se rassemblent pour manger. L’homme aux cheveux bleus, réapparut dans la minute qui suivit et se permit de se mettre près de Grypha si celle-ci avait besoin de son aide pour se lever et marcher. Après tout il était hors de question qu’elle fasse trop d’efforts et l’éleveur allait bien le préciser :

« Voilà j’ai préparé ce qu’il faut pour vos compagnons, par contre je me permets de vous porter jusque là-bas, quand je veux dire porter je veux dire vous épauler. Il est hors de question que vous vous appuyez sur cette jambe blessée, encore une fois j’espère que vous pardonnerez mes manières un peu, comment dirais-je, un peu directes. »

Kojou avait donc de nouveau passé le bras de la jeune blonde autour de son cou, afin d’éviter tout contact de la jambe blessée avec le sol, et cette situation était pour le moins agréable dans l’esprit du jeune homme. Il semblait y avoir un quelque chose qui naissait discrètement dans les yeux de l’éleveur et il espérait bien que cela reste discret et invisible pour l’instant, préférant savourer le moment …

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Jeu 20 Oct - 22:54
Après avoir assuré qu’il était possible pour les Pokémon de Grypha de manger, Kojou s’activait. La policière aux cheveux d’or pâle observait les allés et retours du jeune homme. Ses yeux ne quittaient pas d’une semelle les endroits où il allait et le suivait dès qu’il réapparaissait. La femme ne se rendit pas compte à quel point elle était concentrée sur l’éleveur et c’était mieux comme cela. Finalement, Kojou vint s’installer aux côtés de la belle dame et s’excusa à nouveau pour ces gestes assez rapides, il fallait le dire. Mais dans un sens, il n’avait pas tort. La policière avait vraiment intérêt à ne pas poser sa jambe au sol, avec son entorse, cela ne pouvait être que terriblement douloureux. Sans béquilles, elle ne pouvait pas se déplacer seule et en sécurité alors il lui fallait l’aide du gentil propriétaire des lieux. Et puis, ce dernier n’était pas un mauvais bougre, Grypha le voyait bien. Certes, ce Kojou Akatsuki était maladroit et un peu bourru mais d’une gentillesse remarquable. La jeune femme commençait à apprécier cette compagnie de l’homme aux cheveux bleus.

Mako sauta vite sur les épaules de sa dresseuse, puis les deux êtres humains se redressèrent de concert et bougèrent à l’unisson, quelque chose d’assez extraordinaire en fait. Le duo arriva dans la salle où les Pokémon du refuge avaient l’habitude de se nourrir et, effectivement, ils y avaient déjà des pensionnaires. Mademoiselle Skiel reconnu rapidement le Mammochon timide de son sauveur, cet air qu’il avait sur le visage était aussi mignon qu’inimitable. La jeune femme appréciait vraiment ce grand mammouth de glace qui, en dépit des apparences, n’était pas un gros costaud sans cœur. La policière indiqua donc son désir à se rendre aux côtés du Pokémon de type Glace et Sol et lorsqu’ils furent à ses côtés, la petite dame lui présenta sa main avant de lui faire de tendres caresses.

« Merci à toi de nous avoir raccompagné jusqu’au refuge. Tu es très courageux. »

Elle sourit alors à la grande bête puis se retourna pour voir les autres. Il y avait un Laggron, très mignon mais aussi… Un Korillon. Un Baudrive. Un Chetiflor. C’en était trop pour la blonde aux yeux bicolores. Elle qui adorait les Pokémon trop mignons, elle était servie. Son visage était démonstratif de la joie que lui apportait les petits Pokémon au sol et la dame affichait un sourire des plus radieux. Ne pouvant retenir son excitation, elle essaya de se baisser autant que possible pour saluer le trio « trop mignon » comme elle l’appelait.

« Mon dieu ! J’adore les Pokémon comme vous, vous êtes si miiignons ! Chetiflor avec ta petite bouille et tes petites feuilles, tu me fais fondre ! Korillon, tu es si rond et coloré, j’adore cela. Et toi Baudrive, tes petites pattes et ton petit nuage sur la tête… Iiah c’est vraiment trop pour moi ! »

C’était dans ces moment-là que la policière se lâchait et dévoilait un tout autre aspect de sa personnalité. Kojou pouvait même trouver cela étrange car c’était en général ce que les autres personnes pensaient. La blonde était comme libérée des chaines de la timidité en voyant ces petits êtres. Mais elle se rendit tout de même compte du spectacle qu’elle était en train de donner, et elle se redressa donc.

« Ahem… Je vous en prie, continuez donc votre repas… Aller Mako ! »

Comme pour changer de sujet, Grypha Skiel obligea son petit Pokémon noir et rose à descendre pour aller faire connaissance avec les autres et manger un morceau. Elle se mit ensuite à rire nerveusement avant d’envoyer un à un ses autres compagnons. Heureusement, le refuge avait des salles immenses pour permettre à tous les Pokémon de venir. C’était même très impressionnant, la blonde se demandait même comment le jeune homme avait fait pour avoir une telle maison. Mais ce n’était pas le plus intéressant. Donc, il y avait désormais Azel, son fidèle Lougaroc Jour mais aussi son frère, Ulki, le Lougaroc de la Nuit. Il y avait aussi Eskaëll, le fameux Ptéra noir, Barrugon son Boumata vert, Fein le petit poisson, et Kagula, l’intrépide Tokorico. Cela faisait du monde et les Pokémon dans la pièce semblaient mal à l’aise pendant un instant, mais finalement, tous semblaient s’entendre. Grypha était ravie, et elle en profita pour présenter les membres de son équipe au maître des lieux.

« Je vous présente donc mes amis. Voici Azel, c’est un Lougaroc aux yeux vairons, comme moi. Voici son frère Ulki, qui fait partie de la même espèce mais ayant évolué de nuit. Ils m’aident à traquer les criminels et ce sont aussi mes gros bébés lorsqu’ils ne sont pas sérieux, hihi.

Donc il y a Eskaëll et Mako, que vous connaissez déjà. Ce grand garçon, c’est Barrugon, un Boumata. Il est très utile pour effrayer les malfrats ou pour me protéger. Il adore le faire d’ailleurs. Kagula le Tokorico fait un peu la même chose et ils sont assez jaloux l’un de l’autre ! Mais je les aime autant. Kagula peut également paralyser les personnes qui s’échappent.

Et je fini par mon petit Fein, un Froussardine. C’est lui qui s’occupe des missions dans l’eau ! Mako m’accompagne partout, mais il est bien trop jeune pour combattre. Et voilà. »


Décidément lorsqu’il s’agissait de parler de sa petite famille, la jeune blonde n’était plus la même. Se rendant compte qu’elle avait monopolisait la conversation depuis un moment, elle se sentit mal à l’aise.

« Hm, désolée, je m’emporte quelques fois… Bien, et si nous mangions nous aussi ? Sans vouloir vous imposer quoi que ce soit… »

La policière commençait elle aussi à perdre son sang-froid et à devenir maladroite. Sa voix n’était plus assurée du tout et elle avait peur d’avoir l’air ridicule aux yeux de Kojou.




_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Jeu 20 Oct - 23:46
Grypha était vraiment une jeune femme intrigante, elle semblait avoir beaucoup de choses à montrer. Tel était les propos que se disait intérieurement Kojou en voyant la jeune femme entrer dans la pièce de repas des Pokémon. La policière en voyant Mammoufle voulait le voir de plus près et en arrivant à sa hauteur réussit à le toucher du premier coup et le remercia de son courage :

« Merci à toi de nous avoir raccompagné jusqu’au refuge. Tu es très courageux. »

Ce qui venait de se passer avait scotché l’éleveur, c’était la première fois qu’il voyait quelqu’un d’autre pouvoir s’approcher de son fidèle Mammochon, et ce sans que ce dernier n’aie peur. Puis la jeune blonde posa son regard sur d’autres pensionnaires du refuge, ce furent un Chetiflor, un Korillon et un Baudrive. La jeune demoiselle se montra alors sous un autre jour, devenant ainsi une personne assez ouverte :

« Mon dieu ! J’adore les Pokémon comme vous, vous êtes si miiignons ! Chetiflor avec ta petite bouille et tes petites feuilles, tu me fais fondre ! Korillon, tu es si rond et coloré, j’adore cela. Et toi Baudrive, tes petites pattes et ton petit nuage sur la tête… Iiah c’est vraiment trop pour moi ! »

Malheureusement ce ne fut que pour un bref instant, ce qui déçu presque l’éleveur :

« Ahem… Je vous en prie, continuez donc votre repas… Aller Mako ! »

C’est alors que la policière montra l’étendue de sa « famille » comme Kojou aimait qualifier les Pokémons d’un bon dresseur, Il y avait donc Eskaëll le Ptera que Kojou avait vu auparavant. Il y avait aussi 2 Lougaroc très différent, Grypha expliqua que c’étaient 2 frères qui ont évolués chacun durant une partie de la journée. Il était vrai que c’était l’une des particularités des Lougaroc, en fonction de l’heure de leur évolution ces derniers prenaient une forme bien distincte. Ainsi il était facile de différencier Azel d’Ulki, puis vint un Grand Boumata de couleur verte, qui semblait s’appeler Barrugon. Puis vinrent successivement Kagula et Fein, le premier était un Tokorico, et le second un Froussardine. Tout deux avaient des couleurs atypiques, et cela enchantait Kojou, en effet avoir autant de Pokémons si différents était un plaisir pour lui. Mais alors que le jeune aux cheveux bleus admirait les Pokémons de son invitée, celle-ci semblait souhaiter manger. Kojou souhaitait toutefois faire les présentations de ses chouchoux à son tour avant :

« Mademoiselle Skiel, je voudrais moi aussi vous présenter ma petite famille, le Laggron que vous voyez ici c’est Zahax, il est avec Mr Jingles l’un de mes plus anicens amis. Ensuite vous avez pu voir Mammoufle, mon fidèle Mammochon. Ah et voici Bactérion, mon Miasmax, en dépit de ce que les gens pensent il est très agréable, et à côté le petit foufou, n’est autre que Cochon, mon adorable Mélodelfe. Et je vois qu’il en manque un, il s’agit du Noadkoko qui vous a hissé il s’agit de Chênécorce. Et cela m’inquiète de ne pas le voir, je reviens de suite pardonnez-moi. »

Kojou se précipita donc auprès de  Zahax et Bactérion afin de chercher son Pokémon Plante, Le jeune éleveur partit donc avec ses 2 Pokémon. Et après 5 bonnes minutes, le trio revint accompagné du Noadkoko. Et le jeune homme revint afin de finir les présentations :

« Je suis navré d’être parti si vite, je vous présente donc Chênécorce, mon Noadkoko, si je suis parti si vite pour le chercher c’est simplement car le pauvre a subi un grave accident, ce qui fait qu’il a énormément de mal à rester concentré. Je dois donc veiller constamment sur lui,par chance Zahax et Bactérion m’assistent dans cette tâche. Maintenant que tout est réglé, nous pouvons aller manger. »

Le jeune homme reprit donc la belle Grypha sur son épaule tout en jetant un regard de temps à autre vers le Pokémon Plante, qui était de nouveau sous la surveillance des deux grands Pokémons mais aussi de Mr.Jingles qui s’était mis sur sa tête pour lui rappeler qu’il ne devait pas bouger. Le jeune aux cheveux bleus était soulagé que tout se passe bien. Et le repas tant attendu était plus que mérité surtout que ce petit quelque chose dans le regard de l’éleveur continuait de grandir doucement mais surement …

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Maître de la Ligue
Inventaire: //
Equipe:
Maître de la Ligue
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 69
Date d'inscription : 24/09/2016
Age : 20
Localisation : Bufandaa !
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Jeu 10 Nov - 14:01
Avant de changer de sujet, l’éleveur avait envie de présenter lui aussi ses compagnons. Grypha n’était pas contre, bien entendu, mais sa jambe restait douloureuse. Mais, ne voulant pas froisser le maître des lieux, la blonde acquiesça assez impatiente. Le bleu commença donc par son Laggron nommé Zahax. La policière aimait beaucoup ce Pokémon ainsi que ces deux autres pré-évolutions. Ils avaient une bonne bouille et à cela, la blonde ne pouvait pas résister bien longtemps. Cependant, elle se garda bien de fondre une nouvelle fois. L’homme passa ensuite à son Mammochon que la demoiselle connaissait déjà un peu. C’était un Pokémon qui lui ressemblait et la jeune femme avait déjà beaucoup d’affection pour la créature. Un être doux, calme et sensible comme elle qui faisait parfois preuve de courage… Oui, ils se ressemblaient beaucoup et Grypha ne doutait pas que cette grosse peluche pouvait parfois sortir de ses gonds. Le prochain fut un Miasmax. Elle ne comprenait pas les gens qui repoussaient ce Pokémon à cause de son apparence. C’était tout bonnement cruel et inhumain… Il se nommait donc Bactérion et l’éleveur assurait que ce Pokémon était très agréable.

Ensuite, ce fut au tour de Cochon. C’était un nom peu commun et plutôt étrange pour un monstre de poche, mais la demoiselle se garda bien d’en faire la remarque. Il s’agissait d’un Mélodelfe foufou qui ne semblait pas tenir en place. Enfin, le dernier mais non le moindre, fut Chênécorne le Noadkoko. Grypha lui devait la vie, comme à l’éleveur. Ce Pokémon avait des soucis de concentration, et Kojou dû donc aller le chercher. Lorsque la grande plante revint dans la pièce, la policière lui sourit. Elle aimait beaucoup ce Pokémon. Ensuite, il était temps pour les êtres humains d’aller manger. La blonde devait bien admettre que cette aventure lui avait creusé l’appétit. Ils s’installèrent donc et purent enfin se nourrir. La dame trouvait cela très bon et son petit Concombaffe qui ne l’avait pas quitté en voulait bien un peu.

« Votre repas est très bon, monsieur Akatsuki… Je me sens bien mieux maintenant. »

Puis le silence retomba. Que dire, que dire ? C’était souvent cette question que la jeune femme se posait. Puis, elle trouva enfin un autre sujet.

« Vous vivez donc dans les montagnes, seul avec tous ces Pokémon ? Ce doit être difficile parfois.Je veux dire… De ne pas voir du monde. J’imagine que les visites sont rares par ici… Pas que j’aime beaucoup les conversations, vous l’aurez remarqué, mais tout de même. »

Enfin, la policière aux yeux hétérochromes pensait qu’à la place de Kojou, elle se sentirait bien. Entourée de Pokémon, avec peu de contact, cela semblait être le paradis pour elle. Mais quand même, parfois le contact humain pouvait être rare et elle ne savait comment elle réagirait face à cela. La demoiselle aux longs cheveux voulait donc en savoir plus, savoir ce que ressentait l’éleveur.



_________________
♦ Maître de la Ligue ♦

Asylon vous explique en #efaa7c

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eleveur
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 98
Date d'inscription : 16/09/2016
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Jeu 10 Nov - 23:23
Le repas semblait se passer de manière agréable pour la policière comme pour l’éleveur, en effet Grypha avait montré et exprimé son appréciation suite à ce repas qui avait même l’air de satisfaire Mako. Kojou laissa apparaitre un sourire quelque peu gêné après tout, c’était la première fois que quelqu’un goûtait à sa cuisine et que quelqu’un le complimentait dessus. Il avait du mal à cacher le fait que ce repos forcé de la jeune blonde au chalet lui faisait plaisir, lui qui n’était pas habitué à recevoir des gens. Et Grypha semblait être un peu curieuse, car comble de la stupéfaction elle lança spontanément ou presque un nouveau sujet :

« Vous vivez donc dans les montagnes, seul avec tous ces Pokémon ? Ce doit être difficile parfois.Je veux dire… De ne pas voir du monde. J’imagine que les visites sont rares par ici… Pas que j’aime beaucoup les conversations, vous l’aurez remarqué, mais tout de même. »

Le jeune garçon aux cheveux bleus ne pouvait nier, il vivait ici en tant que seul être humain, sa seule compagnie étaient les Pokémons recueillis. Il ne se cacha pas de répondre à Grypha après quelques instants :


« Tout d’abord je tenais à vous remercier mademoiselle Skiel pour ces très généreux compliments sur ce repas, je dois avouer que vous êtes la première à goûter à mes petits plats. Et pour répondre à vos questions Oui je vis bel et bien seul avec tout ces braves Pokémons. Je dois reconnaitre que oui c’est quelque chose de difficile mais bon dans un sens c’est mieux comme cela, ces pauvres Pokémon n’ont pas demandés à être abandonnés et ne méritaient pas cela. De ce fait certes il y a peu de visites mais d’un autre côté, cela évite que de mauvaises personnes ne viennent s’en prendre à mes pensionnaires. Après j’ai toujours voulu devenir éleveur, tout en étant conscient que le manque de contacts humains serait quelque chose à supporter, mais on s’y fait vite. »


Kojou attendit que la jeune blonde finisse son assiette avant de venir la débarrasser, puis il se retourna vers elle et prit de nouveau la parole :


« Souhaiteriez-vous un dessert ? Mako je suis certain que oui petit gourmand … »


Le jeune éleveur appréciait vraiment cette rencontre et semblait devenir plus expressif qu’à l’accoutumée en présence de cette policière, lui aurait-elle plu ? Qui sait …

_________________
Ma joie est celle des Pokémons ne font qu'un !



Je sauve les Pokémons en #000099
Carte de dresseur:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: The Traveller
Inventaire: TARDIS + Tournevis Sonique
Equipe:
The Traveller
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 323
Date d'inscription : 07/07/2016
Age : 20
Localisation : Inside the TARDIS
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha] Sam 8 Avr - 17:13
RP abandonné !

Cause > Le personnage Grypha S. est supprimé.

_________________
♦ The Traveller ♦

Ninth = #003865 ;       Tenth = #b21a22 ;  
    Eleventh = #b481c6 ;     Twelfth = #93afaf

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha]
Revenir en haut Aller en bas
Quand les liens s'en mêlent [PV Grypha]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Quand les Malfoy s'en mêlent ! ~ Loïc Malfoy
» EXAMEN Niveau 5 - Quand les jumelles s'en mêlent....
» [F] PHOEBE TONKIN ▬ Quand les liens du sang s'emmêle
» Les demoiselles s'en mêlent ! [Kassandra]
» Quand les Ombres se frôlent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon OveRevolution :: Hors RPG :: Archives :: RPs abandonnés-
Sauter vers: