Bienvenue

Forum RPG Pokémon. Pas d'âge limite mais potentiel contenu mature. Personnalisation poussée avec les shinies et les Fakemon.

Liens utiles

Effectifs

Progressus x ... membre(s)
Mirabilis x ... membre(s)
Civils x ... membre(s)
Pokémon x ... membre(s)

Rumeurs

♦ Nous sommes en hiver !
Il semblerait que les boulangers d'Oniria soient vraiment tentés de rejoindre la Fondation Progressus... Affaire à suivre.

Membres du mois

Code par MV/Shoki - Never Utopia
1 2 3
Pokémon OveRevolution
Bienvenue sur le forum d'OveR ! Forum RPG basé sur l'univers de Pokémon qui se veut très permissif. Shiny, couleurs anormales, Fakemon... On peut jouer des Pokémon, des légendaires ou des humains !



 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Elle ne pouvait pas tomber mieux ft. ELLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Amaranth Dione
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 16/05/2017
Dévoiler le secret

Identité
Rang/Talent: Illustrateur/ L'Esprit
Equipe:
Revenir en haut Aller en bas
Elle ne pouvait pas tomber mieux ft. ELLE
Sam 14 Oct - 23:45

elle ne pouvait pas tomber mieux
AVEC ELLE

" Allons, inutile de me materner Dolos, je suis plus vieux que toi. " dis-tu à l'attention de ta Kirlia, une once de moquerie dans la voix

La créature lève ses yeux rouges au ciel mais cesse néanmoins d'essayer de te convaincre de ne pas quitter l'appartement. Si le chaos est tel que les médias le décrivent, si la ville est réellement assiégée comme ils le répètent sans doute un peu dramatiquement, il va falloir que tu sortes à un moment ou un autre.

Potentiellement pour ne pas revenir.

Un léger tremblement court dans tes mains, et tu l'attribues à la nervosité. Avec les évènements récents, tu as eu tendance à éviter le centre ville, réduire les sorties de nuit, ne pas traîner trop près des zones qui, d'après les médias, sont agitées. Ce confit dépasse ton cercle d'expertise, as tu rapidement décidé. Tu n'as rien d'un combattant, quand bien même tu voudrais apporter ton aide aux forces de l'ordre, champions et membres du conseil 4, tu ne ferais que gêner. La solution la plus rationnelle est de rester loin de tout ça.

En sécurité
qu'on n'aie pas à te porter secours

Aux dernières nouvelles, on n'a pas besoin de t'avoir dans les pattes

Mais force est de constater que ton réfrigérateur se vide à un rythme régulier, et il commence à te manquer diverses teintes de bleu, à force de faire des aquarelles de ciel sans quitter l'appartement. Tu ne peux pas rester enfermé éternellement. Alors c'est précautionneusement que tu quittes l'immeuble en milieu de journée, habillé de discrets tons pastel, mèches blondes retenues par une pique à cheveux décorée d'une fleur de métal. Dolos trottine à tes côtés, scannant apparemment la zone à l'aide de ses pouvoirs psychiques à la recherche de toute éventuelle menace.

Un azur inquiétant emplit ses yeux, avalant ses pupilles
Elle ne compte laisser personne approcher

Marchant à un rythme presque qualifiable d'empressé, tu passes par des rues familières pour atteindre le centre commercial. A supposer qu'il y aie encore des commerces ouverts. Tu as emmené les pokéball du reste de ton équipe par précaution, elles sont à ta ceinture tandis que ton sac à dos contient ce que tu as jaugé important d'avoir en cas de souci.

Au cas où tu préfères partir directement.

Ce qui te marque le plus, au premier abord, c'est le silence. La rue commerçante, généralement envahi d'une masse de monde vaquant à ses occupations, est curieusement vide. Tu déambules entre les boutiques fermées, rideaux tirés sans note indiquant quand était prévue la réouverture. Des poubelles sont renversées, certains bancs endommagés, certaines vitrines éventrées et tu ne mets pas longtemps à deviner que des combats ont fait rage par ici. Sans doute les Pendulum, tu te souviens avoir entendu dire qu'ils avaient pris la tour de Jais et déclaré Arc-En-Polis sous leur emprise.

Tu n'as pas eu l'impression d'être sous l'emprise de quoi que ce soit jusque là, sans mentir, mais ton quartier est assez en périphérie pour que ça soit normal. Sans doute.

" Super sortie shopping. " murmures-tu, ignorant le 'je te l'avais bien dit' dans le regard de Dolos

Passant une main sur ta nuque, tu lâches un soupir découragé. Il va bel et bien falloir changer de ville, si tu veux trouver quoi que ce soit. Tu ne t'imaginais pas que la situation aie à tel point dégénéré, c'est bien ta veine. Mais tandis que ut réfléchis à comment t'organiser autrement, la Kirlia commence à s'agiter, tirant sur le bas de ton t-shirt pour attirer ton attention.

" Qu'est-ce qu'il- " tu n'as cependant pas le loisir de finir ta phrase

Une pluie de météores vole dans ta direction, tout juste déviée par un Feuilmagik que lance ton Pokémon. Tes yeux clairs parcourent la rue pour se fixer sur un duo de monstres que tu n'as jamais vus jusque là. Haut sur pattes, entièrement blanc, le premier se déplace avec une inquiétante élégance. A ses côtés, une silhouette noire aux pattes ondulant comme des fils électriques grésille, et tu ne mets pas longtemps à deviner que le monstre manie l'électricité.

Ton cerveau mouline pour tenter de comprendre ce qu'ils sont
Jusqu'à ce que le mot fasse irruption

Ultra-chimères

Une nouvelle attaque éclair manque de tous deux vous réduire à l'état de tas de cendres lorsque tu te décides à bouger, l'adrénaline courant dans tes veines. Tu ne connais pas ces créatures, tu n'as aucune idée de leur puissance ou de leur comportement habituel, tu ignores s'il y a moyen de raisonner avec elle. Dans de telles circonstances, un combat n'est pas envisageable. Hors de question de faire courir des risques inconsidérés à tes Pokémon.

Surtout que ces monstres dégagent une aura particulière
Une aura qui te fait trembler de la tête aux pieds

Ils attaqueront tout ce qui bouge, humain ou Pokémon
Capable de se défendre ou pas

" Je crois qu'on va pas être amis. " lâches-tu avec un rire nerveux, faisant soupirer Dolos

Dans ton dos, tu entends l'électricité grésiller, et l'angoisse te tord l'estomac. Tu t'imaginais être prêt à sortir, apparemment il n'en est rien. Stupide, comme toujours Amaranth. Stupide et faible, bien sûr que non tu n'étais pas prêt à sortir. Tu n'as aucune idée de ce dans quoi tu mettais les pieds, te voilà maintenant dans de beaux draps. Ca t'arrive de réfléchir ?

Mais ton monologue dépréciatif est interrompu lorsqu'une silhouette se glisse devant toi en un clin d'oeil.

La chimère blanche vous a rattrapés comme si de rien n'était. Tu t'arrêtes net, manquant de perdre l'équilibre lorsque tes chaussures dérapent un peu sur le bitume. Le choc déplait à tes chevilles mais tu ne peux pas avancer plus que ça. La créature semble vous étudier curieusement avant de préparer une attaque, et Dolos l'aurait sans doute prise à ta place si tu ne l'avais pas attrapée par la main pour fuir dans une rue perpendiculaire.

Le souffle court, tu ne tardes pas à s'arrêter, abrité derrière le comptoir d'une boutique à la devanture explosée. Certainement pas la meilleure cachette, mais tu as besoin de te poser. De réfléchir. De réapprendre à respirer. Tes poumons brûlent et tandis que tu observes les environs en attendant d'être en capacité de penser, Dolos s'assoit à côté de toi. Elle semble contrariée, et tu sais que c'est de ta faute. La Kirlia a horreur qu'on suppose qu'elle n'est pas à la hauteur du combat.

" Excuse-moi.. je ne veux pas que tu sois blessée.. c'était mon idée stupide, faut dire. " expliques-tu, hésitant à lui tapoter l'épaule

Lorsqu'elle te laisse faire, un sourire rassuré étire tes lèvres. Tu n'as pas besoin d'une Dolos en rogne maintenant. Mais votre moment de paix est de courte durée, car déjà des grésillements se font entendre dans la rue adjacente. Tu soupires presque de frustration: quel est leur problème, au juste ? Jouer au Chaglam et au Ratatta ne t'amuse pas le moins du monde. Fronçant les sourcils, tu pousses la panique dans un coin de ton esprit pour tenter d'évaluer la situation. Difficile d'imaginer les vaincre, et tu ne sais pas s'il y a une autre sortie praticable dans cette boutique. Mais ce n'est pas ce qui va t'empêcher de chercher.

Lentement, faisant au mieux pour ne pas être visible depuis la rue, tu commences à parcourir le commerce dévasté. Derrières les étagères renversées, tu trouves l'entrée du personnel. Enfin une bonne nouvelle. A l'instant où tu la refermes derrière toi, un bruit lourd fait trembler les murs, et tu imagines ne pas avoir été assez discret. Dolos grimace tandis que tu parcoures la ruelle du regard, essayant de savoir quel chemin prendre.

Vous n'avez pas le temps d'hésiter.
Tu les entends se rapprocher

Mais cette partie de la ville t'est inconnue et la fatigue n'aide en rien
Tu n'aurais jamais dû sortir


©️ EKKINOX
Voir le profil de l'utilisateur
ELLE
avatar
ELLE & Vire
Messages : 22
Date d'inscription : 24/09/2017
Dévoiler le secret

Identité
Rang/Talent: Jaune Raichu
Equipe:
Revenir en haut Aller en bas
Re: Elle ne pouvait pas tomber mieux ft. ELLE
Dim 15 Oct - 17:49
Elle ne pouvait pas
tomber mieux
« EEEEEELLE ! Y'a plus à bouffer pour ce soir, grouilles-toi d'aller en chercher ! »

ELLE avait tremblé, comme à chaque fois que sa mère l'appelait. Anna lui criait tout le temps dessus, la jeune fille en avait des maux de têtes. Même si la plupart du temps sa maternelle lui fichait la paix, ou plutôt, n'en avait rien à faire d'elle, quand il s'agissait de lui demander de faire ou de lui reprocher quelque chose, elle n'hésitait pas à y mettre de la voix. Et pas question que sa fille réponde non, c'était un ordre clair et net.

« Mais, Mère... La Team Pendulum... »
« Je me tape de ces enfoirés, t'es pas foutue de te débrouiller ? T'es qu'une faible, Elle. »

ELLE ne put que baisser la tête et s'excuser. Malgré les informations récentes et les appels des autorités aux habitants à rester chez eux, ça ne semblait rien manger pour la brune. Il n'y avait plus grand chose à manger, et pas question pour elle d'attendre un rationnement. Elle n'avait pas grand chose à faire de l'adolescente, ni de sa santé ou du fait qu'elle serait potentiellement en danger. L s'était déjà demandé si sa mère n'en faisait pas partie, de ces Pendulum, mais avait laissé tomber l'idée, se disant qu'Anna n'était pas capable d'être dans ce genre de projet, et que c'était simplement son désamour pour sa fille qui la faisait réagir ainsi. Qu'elle se rende compte du danger ou non, sa génitrice n'en avait strictement rien à faire de l'envoyer quasiment dans la gueule du loup. On disait que les Pendulum attaquaient n'importe qui, et toutes ces nouvelles abracadabrantes avec les Gijinkas... ça semblait complètement irréel, et ELLE s'était demandée à plusieurs reprises si elle ne perdait pas la boule. Ou peut-être tout cela était un rêve. Ou plutôt un cauchemar, et dans ce cas, elle espérait qu'elle se réveillerait au plus vite.

C'était pourtant bien la réalité, la bleue ne pouvait que le constater. Elle sortit de chez elle, un sac sur le dos et un peu d'argent dans sa poche. Sa mère lui avait donné tout juste le compte pour acheter son repas. Seulement le sien, si Elle voulait quelque chose, elle mangerait les restes, ou alors elle devait se débrouiller. Fort heureusement, Anna n'étant pas une grande mangeuse et ayant les yeux plus gros que le ventre, elle prévoyait toujours dix fois trop de nourriture, et sa fille pouvait se servir à sa guise. L'adolescente ne mourrait pas de faim, c'était déjà ça de pris. Et elle soupçonnait sa mère de quand même faire en sorte de cuisiner pour elle, ne serait-ce que pour ne pas se retrouver en prison pour malnutrition.

Les rues n'avaient jamais été aussi calmes et désertes. C'en était inquiétait, et ELLE bougeait sa tête de tous les côtés. A ses côtés, Anakin analysait la zone. Les informations récentes ne l'avaient pas bien rassuré non plus et il s'attendait à tout moment à devoir affronter un adversaire coriace. Il voulait être prêt en toute circonstance, et était totalement focalisé sur la recherche d'êtres vivants, ses pouvoirs psychiques aidant. Neo était lui aussi sorti de sa Pokeball et clopinait à leurs côtés. Son handicap physique l'empêcherait probablement de fuir en urgence, alors ELLE gardait à la main la boule bicolore afin de le faire revenir en cas de problème. Elle espérait de tout son cœur qu'il n'y en aurait pas, et qu'ils rentreraient tous à la maison sain et saufs.
Mais c'était bien sa veine, tout était fermé. Elle soupira. Elle ne pouvait pas rentrer chez sa mère comme ça et lui annoncer qu'il n'y avait rien. Elle devrait sûrement se rendre plus loin, en dehors de la ville, peut-être à Toxicity. Seule Arc-En-Polis avait été prise d'assaut, sa Tour de Jais étant vraisemblablement le centre des préoccupations du chef Pendulum. Les autres villes étaient probablement plus tranquilles et les commerçants n'avaient pas quitté leurs magasins. Cela dit, comme les transports du centre-ville avaient été arrêtés, dont certains renversés en plein milieu de la rue, ELLE aurait de la marche à pied à faire.

Mais c'est alors que son téléphone sonna. Son cœur se remit à battre et une lueur d'inquiétude passa dans son regard quand l'étudiante reconnu le numéro de sa mère. Qu'est-ce qu'elle allait encore lui dire ? Est-ce qu'elle allait lui demander de se dépêcher, lui crier dessus parce qu'elle ne faisait pas assez vite ? Ou avait-elle encore autre chose à lui demander ? Elle lui faisait souvent ce coup, ça ne serait pas surprenant de sa part.

« ELLE. On m'a livré des courses de Chronocity. Fais-toi discrète quand tu rentres, j'ai besoin de calme. »

« D'accord, Mère. »

L raccrocha en poussant un soupir de soulagement. Ouf, elle pourrait revenir en sécurité. Elle devrait sûrement passer par la fenêtre de sa chambre où la sortie de secours, la porte d'entrée étant réservée à sa mère, et quand cette dernière le lui autorisait. Si elle était vraiment allé chercher des courses, ça aurait été le cas, mais ça ne l'était plus désormais.

ELLE s'apprêtait donc à faire demi-tour quand elle entendit un rugissement. En levant les yeux au ciel, elle vit un éclair, et une énorme silhouette. Anakin poussa un cri d'alarme. Il n'avait pas bien compris ce qu'il avait détecté, mais tout ce qu'il savait, c'est que c'était gros et énervé, donc potentiellement dangereux. Il se maudit une fois de plus de ne pas suffisamment maîtriser sa téléportation pour téléporter quelqu'un d'autre que lui, et il fit signe à Neo de rentrer dans sa ball. Le Chaglam rugit qu'il refusait catégoriquement, et ELLE le prit dans ses bras.
Le bruit se rapprochait, menaçant. Il leur fallait courir. Depuis le temps que sa mère l'obligeait à porter ce genre de vêtements, Elle avait appris à courir en talons. Elle en portait des bas, et pour une fois n'avait pas de robe, mais une jupe avec un collant, ce qui allait l'aider grandement dans sa fuite.

Elle entreprit de prendre les petites rues. Elle connaissait la ville comme sa poche à force, ce ne serait pas bien difficile, et elle serait plus protégée ici, car moins visible. La jeune fille pouvait remercier son grand sens de l'orientation et sa bonne mémoire. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle fuyait, mais ça ne lui disait rien de bon. Elle qui étudiait les Pokemon à l'Institut, elle était persuadée de ne jamais avoir entendu un tel cri, et vu la menace que cela semblait représenter, n'avais pas vraiment envie de le découvrir tout de suite.

Au détour d'un chemin, Elle faillit trébucher sur des poubelles renversées et éventrées. Elle ordonna à son Kirlia d'utiliser ses pouvoirs afin de dégager le chemin. Elle s'était pas mal éloignée de chez elle, mine de rien, et devait au plus vite retourner dans la zone résidentielle. La seule chose qu'elle espérait, c'était ne pas croiser de Pendulum sur sa route, ce qui lui compliquerait la tâche et la mettrait potentiellement en danger de mort, en fonction de qui elle croiserait (en espérant que ça ne soit pas un homme aux cheveux blancs au surnom énigmatique).
Elle passa à l'intérieur d'un garage abandonné pour en ressortir de l'autre côté. Le mur était effondré et n'avait jamais été réparé, et sans qu'elle s'en rende compte, cela lui permis d'éviter de croiser un jeune homme aux cheveux noirs et rouges qui était en surveillance dans le secteur.
Sauf qu'en arrivant dans le secteur, elle freina des quatre fers en apercevant quelqu'un au bout de la rue. Prise de panique, elle se jeta à terre, derrière une vieille voiturette qui n'avait plus de roues depuis bien longtemps.

« Qu'est-ce qu'iel fait ? »

La bleue n'avait aucune idée du genre de cette personne, et prit le temps d'analyser la situation. Elle devait déterminer si cet.te inconnu.e était ou non un Pendulum. Elle vit très vite qu'iel semblait perdu.e, et vu son souffle court, sûrement avait-iel courut. Quelques rues plus loin, le rugissement repris encore plus fort. L réalisa que cette personne fuyait la même chose qu'elle. Elle se leva et fit de grands signes.

« Vite, par ici ! »

Même si elle-même était effrayée, ce n'était sûrement pas une raison pour laisser quelqu'un dans la mouise. Elle espérait qu'elle ne paraîtrait pas trop étrange. Le bruit se rapprochait, et ils ne pouvaient pas courir indéfiniment. ELLE réalisa bien vite qu'elle ne pouvait pas directement continuer jusqu'à chez elle maintenant. Faisant signe à l'inconnu de la suivre, elle l'entraîna deux rues plus loin et lui indiqua une trappe qui menait à un sous-sol.

« Anakin, Psycko ! »

Le Psy explosa le loquet qui retenait la petite porte, et ELLE l'ouvrit. Elle attendit que la personne rentre pour s'y jeter aussi. Ils se trouvaient dans un local dont une petite porte menait sûrement dans des souterrains, peut-être même les égouts de la ville.

« Ça... ca va ? Qu'est-ce que c'était ça ? » demande-t-elle à bout de souffle. « Vous... n'êtes pas blessé.e ? »
© 2981 12289 0


Fiche - T-Card - [url=#]Demande de RPs[/url] - Journal & Suivi
Voir le profil de l'utilisateur
Amaranth Dione
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 16/05/2017
Dévoiler le secret

Identité
Rang/Talent: Illustrateur/ L'Esprit
Equipe:
Revenir en haut Aller en bas
Re: Elle ne pouvait pas tomber mieux ft. ELLE
Sam 18 Nov - 14:59

elle ne pouvait pas tomber mieux
AVEC ELLE

A côtés, tu peux presque sentir l'énergie nerveuse émaner de Dolos. Pas plus taillée pour le combat que tu ne l'es, le Pokémon psychique n'a pas envie de faire face à vos poursuivants. Et ô comme tu la comprends. Tu n'as jamais manqué de sang-froid, dans le cas contraires les brumes opaques de la panique encombreraient déjà totalement ton esprit, mais ça n'empêche pas ton coeur de battre comme s'il était sur le point d'exploser.

Nouveau rugissement
aucune solution rationnelle

Vous devez partir

" Vite, par ici ! " la voix te surprend plus que les cris des chimères

Tu tournes rapidement la tête dans sa direction, suivant la demande sans réfléchir un instant. Une demoiselle aux cheveux pastel te fait de grands signes, alors tu t'imagines qu'elle sait où se cacher. Parce que tu doute que qui que ce soit aie envie d'avoir une conversation amicale avec tes poursuivants. (tu doutes qu'ils puissent être amicaux, déjà). Dans ta course, la pique à cheveux manque de glisser de tes mèches blondes, mais tu n'y prêtes aucune attention: il y a plus urgent. Par exemple, les cris resemblant à des promesses de violence quelques mètres plus loin.

Elles ne vous voient pas encore
mais ça ne saurait tarder

Tu la suis lorsqu'elle fait signe de bifurquer dans une ruelle, l'urgence de la situation oblitérant toute méfiance concernant ses intentions. Arrivé devant une trappe, tu reprends ton souffle tandis que son Pokémon fait exploser le cadenas pour vous permettre d'entrer. Dolos attrape ton poignet, suspicieuse comme jamais mais tu ne lui laisse pas le temps de protester. La jeune femme saute après toi dans les ténèbres du local, et tu ignores le regard noir de ton Kirlia le temps de l'écouter parler.

Elle demande ce qui vous poursuivait
sans surprises

Elle demande aussi comment tu vas
c'est presque réconfortant

Un rire nerveux remonte dans ta gorge, déchargeant tant que possible la peur que tu as jusque-là soigneusement repoussée. Ton embarras par rapport à la situation, aussi. Tu t'étais assuré de ne pas sortir pour n'encombrer personne, et voilà qu'une inconnue doit te porter secours. C'est presque honteusement que tu évites son regard, levant une main pour faire signe qu'il te faut respirer avant d'expliquer.

Tu devrais être reconnaissant, au lieu de t'esquiver
Tu devrais lui sourire au lieu de trembler comme une feuille

La pique glisse de tes cheveux longs et tu les réarranges pour te donner une contenance, gardant l'objet décoré dans ta paume avant de lâcher un long soupir. Rien ne sert de t'inquiéter de ça pour l'instant. Ce n'est pas ce qui vous aidera dans cette situation. Tu finis par croiser son regard, étirant tes lèvres en un sourire tremblant. Elle n'a pas l'air beaucoup plus rassurée que toi, alors c'est sans réfléchir que tu tapotes son épaule dans un geste qui se veut réconfortant.

" En pleine forme grâce à toi, merci beaucoup. réponds-tu sincèrement, C'était des Ultra-chimères, je crois.. Ils en ont parlé à la radio mais je n'en avais jamais vues. Une chance, j'imagine." ajoutes-tu avec une grimace, retirant ta main de son épaule

Dolos s'agite, étant restée accrochée à ta main libre depuis tout à l'heure. De nouveau, ses yeux ne sont plus que lumière azur. Elle surveille l'énergie des environs à la recherche d'un danger, semble-t-il. Des pas approchent la trappe alors que tu t'apprêtes à lui demander ce qu'elle a.

Humains.
Peut-être Pendulum.

Le silence est tendu jusqu'à ce qu'ils s'éloignent.

" Mais toi, est-ce que tout va bien ? " murmures-tu en tentant d'évaluer l'état de ton interlocutrice dans l'obscurité

Tu ne vois pas grand-chose sinon que ses chaussures à talons n'ont pas l'air pratique pour courir. C'est impressionnant qu'elle aie pu te diriger dans les ruelles aussi vite, et tu espères qu'elle n'a rien à la cheville. Tes yeux clairs se tournent vers le reste de l'espace où vous avez trouvé refuge, curieux. Un local abandonné depuis les évènements récents, semble-t-il. Il y a une porte, et tu te demandes si vous êtes entrés dans la cave d'une habitation ou un passage vers un souterrain.

Dans tous les cas, vos déplacements devraient être plus discrets ici.

" Oh, j'oublie mes manières.. marmonnes-tu en la regardant à nouveau Dolos, et Amaranth" dis-tu en désignant ton Kirlia avant toi

Le bleu de ses yeux vacille à peine lorsqu'elle hoche la tête en guise de salut. Elle aurait tiré une révérence en d'autres circonstances, mais pour l'instant ce ne sont pas les formes qui l'inquiètent. Plutôt le fait que vous stagniez ici. Vous devriez bouger, mais tu n'y penses pas encore. Tu laisses le stress retomber un peu, ça t'aidera à réfléchir.

©️ EKKINOX
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Dévoiler le secret
Revenir en haut Aller en bas
Re: Elle ne pouvait pas tomber mieux ft. ELLE
Elle ne pouvait pas tomber mieux ft. ELLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Eze - " Il aimait la mort, elle aimait la vie. Il vivait pour elle, elle est morte pour lui. " Et vice versa
» La vie, parfois, elle est si compliquée et parfois, elle est si simple. C'est dur de s'y retrouver. [ PV Alouarn ]
» plus on est de fous, plus on rit.
» Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher
» Et elle remonte, remonte, toujours plus haut, tête vers le nord, pour mieux tomber plus bas, toujours plus fort ☺☻ Harmony } U.C'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon OveRevolution :: Anciens RPs :: RPs à terminer-