1 2 3
Pokémon OveRevolution
Bienvenue sur le forum d'ORE ! Forum RPG basé sur l'univers de Pokémon qui se veut très permissif. Shiny, couleurs anormales, Fakemon... On peut jouer des Pokémon, des légendaires ou des humains !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Des nouveautés sont à prévoir, restez connectés ! De plus, un recensement a lieu en ce moment-même. C'est le moment d'actualiser vos comptes !

"Open Wound"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Hors RPG :: Archives :: RPs terminés
avatar
Science Guy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 20
Localisation : Who knows ?
MessageSujet: "Open Wound" Mer 12 Avr - 14:31



Sherlock avait son nouveau travail à présent. Cela lui faisait passer le temps, il adorait faire des expériences au laboratoire. Il y avait tellement d’équipements ! C’était beaucoup mieux que dans son appartement, c’était certain. Pourtant, l’homme appréciait également les moments où il revenait chez lui, après une bonne semaine chargée par exemple ou quelque fois en semaine. Néanmoins, chaque fois que le bouclé revenait chez lui, il y avait quelque chose qui n’allait pas. Sa dépendance se faisait plus forte, comme si le fait de reconnaitre l’endroit jouait pour quelque chose. Mais plus que cela, Holmes avait des problèmes pour dormir, encore pire que d’habitude. Ses cauchemars revenaient de plus belle, la cavalerie étaient toujours présentes lorsqu’il fermait les yeux. L’ancien professeur revoyait la scène en boucle. Il revoyait la lueur des flammes, l’explosion qui déchira un bon morceau du bâtiment sans difficulté. Les corps des enfants et de ceux qu’il était censé protéger. Ses élèves, ses idiots qui ne comprenaient jamais rien à rien… Mais qui, quelque part, aider Sherlock à devenir quelqu’un d’autre. Il revoyait les gens avec qui il passait du temps, d’abord à contrecœur, puis, il avait fini par s’habituer à eux. L’homme avait réussi à les intégrer un peu plus dans sa vie, il commençait même à s’attacher et à être heureux de voir ses classes. Et pourtant… Pourtant, tout fut balayé en une nuit. Une simple soirée qui tourna à la catastrophe. A cause d’un homme. La silhouette revenait sans cesse dans la tête du bouclé. Riant dans les flammes et la destruction.

En bref, le scientifique avait toujours du mal à tourner la page. Il repensait régulièrement à son ancienne équipe Pokémon qu’il avait maltraitée. Utilisés comme des outils. Finalement, il regrettait terriblement son comportement… Sherlock avait appris une leçon très importante avec l’accident. La confiance était quelque chose vital. Mais à ce moment-là, quand il avait besoin de ses compagnons pour quelque chose de réel, il avait été seul. Incapable de sortir ses Pokéballs, sachant que les créatures allaient surement prendre la fuite. Tout du moins, Holmes savait que ses Pokémon n’auraient pas accepté de risquer leurs vies pour des humains. Et surtout pas pour leur ancien propriétaire. C’était difficile à dire mais l’homme savait très bien que cela se serait passé ainsi. Il avait donc laissé son équipe à l’Institut avant de fuir. Le scientifique ne souhaitait pas les garder, il avait déjà injecté trop de poison dans leurs vies. Pourtant, Sherlock revoyait chacun d’eux, s’imaginant même des moments heureux ensembles.

A ces pensées, l’ancien enseignant se décida à retourner à l’Institut un instant le lendemain. Il n’allait pas voir ses collègues ou son équipe du passé. Non, personne. Holmes ne se sentait pas de taille à affronter le jugement des autres, alors qu’originellement, il se fichait bien de l’avis des autres. Le bouclé aux yeux clairs avait simplement envie de se recueillir. Il avait envie de revenir sur le lieu de l’accident pour essayer de rattraper un peu son âme tachée du sang de ses élèves. La nuit fut rude et il fallut beaucoup de thé pour parvenir à calmer et à endormir le corps pâlot de l’humain. Le lendemain, Sherlock sortit de chez lui aux aurores. Equipé de son long manteau et de son écharpe adorée, il se dirigea d’un pas déterminé vers l’Institut Yume. Le voyage lui prit une bonne demi-heure et plus il approchait du bâtiment, plus ses nerfs étaient mis à rude épreuve. Lorsqu’il arriva à destination, Sherlock dû décliner son identité à un policier.

« Sherlock Holmes. Je… Je travaillais ici. »

L’homme lui demanda de patienter un instant et il chercha dans sa liste quelqu’un de ce nom et laissa passer le bouclé en le trouvant.

Sa gorgé était nouée, il ne travaillait plus ici désormais. La démission n’avait même pas été faite de sa main. Mycroft avait peut-être envoyé une lettre au directeur-adjoint, Sherlock n’en savait rien. Toujours était-il que Naoki avait fait le nécessaire pour que le professeur ne soit plus dans l’équipe. L’homme se demanda alors ce qu’il devait penser de lui. Ce que tous ses collègues devaient penser… Certainement pas des bonnes choses alors le scientifique chassa cela de son esprit et se dirigea vers le gymnase encore détruit. Il n’en restait presque plus que des ruines et Sherlock Holmes se tenait là, droit comme un piquet, tendu. Il observait de yeux clairs la scène silencieuse en réalité mais qui dans sa tête était bruyante. Dans sa tête, l’homme voyait les flammes, les bruits et les cris. Son regard se perdit alors dans le vague, plongé dans ses atroces pensées. Holmes sentit même ses yeux devenir humides mais il ne laissa aucune larme s’échapper. A la place, il entendit des bruits de pas derrière lui. Redoutant le visage qui allait se présenter à lui sous peu, l’ancien professeur de Yume resta neutre et ne se retourna pas. L’image de la destruction du gymnase s’effaça le temps d’un instant, le temps de devoir s’expliquer à quelqu’un.

_________________
♦ Scientifique Pendulum ♦

Sherlock snobe en midnightblue

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Classe Vert Tyranocif
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: "Open Wound" Jeu 13 Avr - 21:43
Viktor passait des journées des plus ennuyantes, la plupart de ses élèves n’étaient pas revenus en classe, les autres ne semblaient plus être les mêmes, il est vrai que vu les évènements qui venaient de se produire ce n’était pas très étonnant. Le professeur avait de moins en moins de cours, et passait plus de temps à errer qu’à distribuer son savoir. Le fait qu’il ne puisse pas distribuer son savoir et qu’il n’ait plus beaucoup de temps de travail, lui donnait de plus en plus d’envie d’explorer cet institut. Comparativement à tous les jours qu’il a passé ici, à se balader seul, Viktor avait déployé toute son équipe autour de lui, veillant à ce que personne ne soit mis en danger inutilement. Cet incident l’avait quelque peu changé, même son petit Loutralo était devenu plus apeuré, il craignait désormais les flashes lumineux, et les bruits secs et puissants. Cet évènement en avait impacté plus d’un ici même, et certains plus que d’autres, c’est alors que le Professeur arriva devant le bureau désormais vide du seul collègue pour lequel il avait un peu de sympathie. Il était devant le bureau qui appartenait il y a encore peu à Mr.Holmes, et devant ce bureau se trouvait un œuf avec un petit mot attaché, sur ce dernier était écrit :

« Pour Mr.Holmes, afin que vous ne perdiez pas l’espoir de nous voir devenir meilleurs un jour. »

Un des élèves de sa classe avait surement posé ça en espérant revoir venir l’homme à l’écharpe, Viktor ne put laisser cet œuf là et le prit avec lui, espérant pouvoir le donner à son destinataire, le professeur continua alors son petit tour et arriva près du gymnase, ou du moins ce qu’il en restait. Et c’est là, au milieu des décombres, que se tenait un homme, il portait exactement la même tenue et la même écharpe que son ex-collègue, les cheveux bouclés, cette silhouette fine, tout collait. Le rouquin s’approcha donc de cette personne, et se plaça à côté d’elle, il voyait très nettement son visage désormais. Il était plus maigre que dans ses souvenirs, et ses yeux étaient quelque peu rouges. Le professeur demeura quelques instants silencieux afin de respecter le deuil de son ancien collègue, il le méritait amplement, vu ce qu’il avait vécu ce jour-là. Après une bonne minute de silence Viktor prit enfin la parole :

« Content de vous revoir, camarade, même si je suppose que vous n’êtes pas venu de gaieté de cœur, toutes mes condoléances pour ce qui est arrivé en ce lieu. Personne n’aurait pu prévoir ce qui allait arriver, et ce n’est pas en ressassant le passé que vous arriverez à remonter la pente. Vous le savez tout comme moi, le seul moyen de surmonter ça c’est de l’affronter. A ce propos j’ai quelque chose pour vous, puissiez-vous vous en occuper comme vous auriez voulu le faire avec vos élèves… »

Pour une fois le ton de Viktor n’était pas condescendant, bien au contraire, il compatissait, lui aussi avait déjà connu la douleur de perdre quelqu’un à qui on s’est attaché, bien sûr il ne pouvait comparer ou imaginer la douleur que devait supporter son ancien collègue. Tout ce qu’il pouvait en ce moment était de soutenir cette personne d’une tape amicale sur l’épaule, il savait que cela ne ferait pas partir la sensation horrible qui l’habitait mais c’était déjà beaucoup, c’est alors que Conquer, l’Aligatueur de Viktor s’approcha de son maître pour lui montrer l’œuf. Le professeur se souvint alors de ce qu’il devait donner à Sherlock, et reprit la parole :

« Mr.Holmes voici le petit quelque chose que j’ai pour vous, un de vos élèves l’a déposé devant votre bureau ce matin, il semblait très préoccupé par votre état à la vue du petit mot qui se trouvait dessus. J’espère que saurez veiller sur cet œuf et que le Pokémon qui en sortira vous aidera à avancer, sincèrement. »

Viktor déposa dans les mains de l’homme à l’écharpe l’œuf qu’il avait trouvé plus tôt. Il souhaitait vraiment que son camarade se rétablisse, bien que les 2 ne se soient jamais réellement côtoyés. Ne voyant plus quoi dire ou quoi faire, Viktor attendit silencieusement de voir ce qu’allait répondre Sherlock…

_________________
Bleu comme l'océan, mais surtout comme mes Pokémon


Aquis vous innonde en #00CCCC

Trainer Card:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Science Guy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 20
Localisation : Who knows ?
MessageSujet: Re: "Open Wound" Ven 22 Sep - 18:15



Sherlock redouta ce moment. Ce moment ultime où il devrait affronter une nouvelle fois le jugement et les paroles d’un de ses anciens collègues. Ou même d’un élève. Et ce moment, c’était maintenant. Un rouquin vint se placer à ses côtés et le tout nouveau scientifique resta de marbre. Il le connaissait bien celui-là, il était professeur. Ce Viktor et lui avait des personnalités assez similaires avant l’accident du gymnase. Ce n’était plus le cas après le traumatisme du brun mais cela ne changeait en rien le façon d’être d’Ulriel. Il s’attendait même à des réflexions assez spectaculaires de la part de son ancien collègue. Cependant, ce fut tout autre chose. Le roux s’exprima doucement et avec calme. Il n’était pas là pour passer un savon à Holmes et ce dernier lui en était reconnaissant. Il était même assez heureux que Viktor soit là pour lui changer les idées. Imaginer des scènes macabres pleines de flammes et de cri, c’était plutôt difficile pour garder une santé mentale propre.

Le professeur de physique présenta donc ses condoléances à Sherlock. Ce dernier le remercia rapidement d’un signe de main découragé et resta silencieux. Ensuite, l’autre lui faisait la morale, bien qu’elle fût pleine de vérité et de douceur. L’ancien enseignant le prit mal pendant un instant mais se ravisa de dire quelque chose. Ulriel n’y était pour rien et il essayait simplement de redonner un peu de vie dans le corps du jeune homme. C’était touchant. Mais la suite changea du tout au tout. Viktor demanda une faveur à son collègue d’avant. Quelque chose à laquelle Sherlock n’aurait jamais imaginé, même dans ses rêves les plus fous. Un Aligatueur, celui du rouquin, s’approcha alors. Il tenait un œuf dans ses grandes pattes, Sherlock l’avait vu du coin de l’œil. Comprenant la situation et étant curieux de nature, l’homme se tourna directement pour en savoir plus. L’autre avait une idée derrière la tête, c’était certain.

Le professeur de science s’exprima alors de nouveau pour tout expliquer. Ainsi, un élève s’était rendu dans l’ancien repère d’Holmes pour y déposer cette petite chose. Une chose jeune, très jeune et qui n’attendait que de pouvoir sortir de sa coquille. Un œuf, un bébé Pokémon. Pour lui, pour cet homme qui avait été si odieux avec ses élèves. Pour un homme qui avait failli à son devoir, de la pire des façons. Pourtant, on lui offrait le cadeau de la vie en quelque sorte. A lui, cet être incapable de sauver des vies. C’était ironique en y pensant et Sherlock ne tarda pas à se faire la réflexion contre lui-même. On lui offrait une vie pour le consoler de toutes celles qu’il venait de perdre. Le goût était amer. Néanmoins, l’homme n’avait pas à se plaindre, on pensait encore à lui et avec gentillesse. Il chassa donc ses pensées dignes de l’ancien lui et posa son regard bleu sur la coquille fragile.

L’ancien professeur prit le temps de la réflexion et son collègue resta calme, attendant avec respect la décision de l’autre. Puis Sherlock prit délicatement son cadeau des pattes du crocodile et porta l’œuf près de sa poitrine.

« Viktor, je suis content aussi… Mais je n’arrive pas à croire qu’un élève puisse me faire un tel don. »

Le mot était savamment utilisé. Plus qu’un cadeau, c’était un don du ciel ! Quelque chose pour lui rendre l’espoir de la vie, le sourire.

« On m’offre un œuf de Pokémon alors que je n’ai pas pu sauver les vies de ces enfants… »

Il soupira.

« Je suppose que je n’ai pas le droit de gâcher celle-ci.. » S’exprima-t-il finalement.

Le bouclé avait du mal à s’exprimer et à trouver les bonnes choses à dire. Pour être exact, il voulait déjà être loin d’ici. Une bonne piqûre de morphine pourrait l’aider… Ou alors du thé, énormément de thé. Ou bien cette seringue pleine de drogue qui traînait encore sur son bureau… Non ! Non Sherlock. Pas encore. Terminé tout cela. Et pourtant… Ce n’était pas simple d’affronter les choses comme le disait Viktor. Ce n’était pas simple de remonter la pente.

Le jeune homme reposa ses yeux sur l’œuf et le tendit ensuite à l’autre humain.

« Prenez-le. »

Ce fut tout. Les yeux d’Holmes étaient vissés sur ceux de son interlocuteur, presque impassible.

_________________
♦ Scientifique Pendulum ♦

Sherlock snobe en midnightblue

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Classe Vert Tyranocif
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: "Open Wound" Sam 7 Oct - 21:57
Viktor avait attendu avec patience la réponse de son ancien collègue, lui qui n'était pas d'un naturel patient, ici avait fait l'effort par respect pour Sherlock. Mais la réponse qu'il reçu le gêna quelque peu, l'ancien professeur refusait ce présent qui lui était pourtant destiné. Le roux ne voulait pas de cet œuf, du moins pas avec des circonstances telles. Le petit Pokémon était destiné à l'homme à l'écharpe bleue, non à lui, c'est donc catégoriquement qu'il refusa une première fois ce don. Mais sachant que cela ne suffirait pas, Viktor laissa son Aligatueur reprendre l’œuf, du moins le temps de convaincre son interlocuteur. C'est donc toujours avec une pointe de compassion que l'homme au masque s'exprima :

«  Holmes, vous le savez sûrement comme moi, vous n'avez pas à vous blâmer de ce qui est arrivé, comme je l'ai dit précédemment, aucun d'entre nous n'aurait pu prévoir ce qui est arrivé. Ce n'est pas en tournant le dos à cette opportunité de vous racheter, que vous pourrez un jour vous regarder dans un miroir en face. Alors prenez cet œuf, élevez-le du mieux possible, et prenez votre revanche sur la vie, c'est un conseil d'un homme qui a tout perdu une fois à un autre que je vous donne... »


L'homme aux cheveux rouges savait pertinemment peser ses mots, et cette fois n'avait pas fait exception, son but étant de faire réagir Sherlock, la raison et les mots vaudraient mieux que mille actes de violence. Le professeur ne voulait pas garder cet œuf, il fit donc comprendre son agacement à son Pokémon, puis à l'ancien professeur :

« Camarade, si jamais vous changez d'avis et je vous le souhaite, vous retrouverez cet œuf, ainsi que ma personne dans mon bureau. Et encore une fois, toutes mes condoléances, mais chassez donc ce fardeau de votre esprit et tracez votre voie dans le futur sans regarder derrière. Vous verrez cela ne soigne certes pas les blessures, mais ça aide grandement à les supporter. »

Viktor se sentait vraiment mal pour le bouclé, il avait déjà vécu ce moment, et savait à peu-près dans quel état d'esprit se trouvait son ex-collègue. C'est donc d'une seconde tape amicale sur l'épaule, que Viktor fit ses au revoir à Sherlock, même si selon lui, cette attente ne devrait pas être bien longue. Lui tournant ainsi le dos, le roux repartit lentement vers son bureau afin de laisser le temps de la réflexion à l'ancien membre de l'institut ...

_________________
Bleu comme l'océan, mais surtout comme mes Pokémon


Aquis vous innonde en #00CCCC

Trainer Card:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Science Guy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 20
Localisation : Who knows ?
MessageSujet: Re: "Open Wound" Dim 8 Oct - 21:34



Alors que Sherlock continuait de fixer son ancien collègue roux, il savait bien que ce dernier n’allait pas prendre l’œuf de bon cœur. L’homme parut même déçu, c’était compréhensible. Le bouclé s’était lui-même déçu après tout. Mais comment faire autrement après tous ces évènements ? Il ne pouvait pas accepter une nouvelle vie entre ses mains. Pas après ses méfait. Pas après sa fuite, pas après avoir repris de la drogue… Et pourtant, Holmes savait qu’il n’en avait pas fini avec ce bébé Pokémon encore dans sa coquille. Viktor était un homme hautain mais il faisait les choses bien. Ne restait donc qu’au lâche de prendre l’œuf. Mais il ne le ferait pas et le roux l’avait bien compris. Il donna donc le précieux embryon enveloppé à son Aligatueur qui attendait. L’homme prit ensuite la parole à nouveau. Il répéta la même chose qu’avant, il fallait tourner la page. Plus facile à dire qu’à faire lorsque l’on a des dizaines de voix qui crient dans sa tête. Pourtant, Ulriel avait raison sur un point. L’œuf était une façon de se racheter dans un sens… Un cadeau de la vie pour sauver une vie. Mais Sherlock ne le méritait pas, c’était un fait.

Puis le pédagogue continua, agacé. Il proposa au malheureux de venir reprendre l’œuf au bureau le plus tôt possible. Après réflexion. Cependant, ce n’était pas l’envie de l’ancien professeur et lui proposait ainsi n’allait pas le faire changer d’avis. Quoique… Holmes se sentait vraiment gamin à penser ainsi. Mais il se perdait dans ses pensées. Un coup, le bouclé pensait aux enfants morts et il voulait donc refuser catégoriquement le bébé Pokémon. L’autre coup, il s’en voulait de dire non car cela ressemblait vraiment à un caprice de jeune… Sans doute que la drogue de la veille lui embrouillait l’esprit en ce triste jour. Viktor était déjà bien patient avec lui. Mais voyant qu’il n’y avait pas grand-chose de plus à faire, le rouquin se dirigea vers le bâtiment.

Au début, Sherlock l’observa, silencieux et honteux. Ses yeux bleus glissèrent vers le sol ensuite pour réfléchir. L’élève qui lui faisait don de cet œuf serait très déçu s’il ne le prenait pas sous son aile… Et puis Ulriel avait surement raison. Les grosses blessures du cœur ne guérissent pas. Cependant, il est possible de les soigner ne serait-ce qu’un peu. L’embryon était une aide qu’on lui proposait gracieusement. Sans rien en retour. Une chance inouïe ! Sherlock Holmes ne l’aurait pas deux fois dans sa misérable existence. Et puis avec un œuf à la maison, le bouclé savait qu’il devrait se limiter en cochonneries en seringues… C’était finalement une idée tentante. Il y avait de quoi faire. De plus, cela lui faisait du mal de l’avouer… Mais il ne voulait pas que le roux perde de l’estime pour lui. Ah ! Voilà ! Enfin l’ancien professeur était de retour un petit peu. Un homme qui se considérait meilleur que tout le monde et qui ne voulait pas perdre la face devant les autres. Non décidément, c’était une mauvaise idée que de refuser l’œuf. Sa fierté lui revenait un peu. Mais plus que cela, c’était son cœur, son âme. Le bouclé aux yeux bleus ne pouvait pas cracher sur la chance qu’on lui offrait de bon cœur…

Il redressa donc la tête et vit que Viktor était encore à sa portée. Sherlock fit donc quelques pas hâtifs vers l’homme aux cheveux rouges. Il lui tapota l’épaule à son tour et attendit qu’il se retourne.

« Ecoutez… Je suis ridicule à changer autant d’avis. Mais… Donnez-moi l’œuf, s’il-vous-plait Viktor. Je ne veux pas faire de la peine à l’enfant. »

Holmes essaya de garder le peu de dignité qu’il lui restait quand il croisa le regard de son interlocuteur. Décidément, il était temps que ce cirque s’arrête. Il était temps pour l’ancien professeur de revenir en selle. Et cet œuf, c’était une des clefs…

_________________
♦ Scientifique Pendulum ♦

Sherlock snobe en midnightblue

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Classe Vert Tyranocif
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 49
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 22
MessageSujet: Re: "Open Wound" Dim 8 Oct - 22:47
Comme il l'avait si justement pensé, Viktor n'eut pas longtemps à attendre avant que Sherlock ne fasse un mouvement. Le bouclé se révélait enfin comme celui qu'il avait toujours été, cet homme fier, et hautain, qui aurait pu amuser un peu plus le professeur si ils s'étaient côtoyés plus tôt. C'est donc de la même tape sur l'épaule qu'il avait usé quelques minutes auparavant que le professeur de physique fut interpellé, le roux se permit même d'attendre quelques secondes avant de se retourner, le temps de dissimuler un sourire de satisfaction. Après ce petit temps pour lui, Ulriel, fit donc face à Holmes pour l'entendre changer d'avis et vouloir finalement prendre l’œuf. Le roux ne put s'empêcher bien longtemps de lui faire la remarque :

« Ah bah voilà, Sherlock Holmes dans toute sa splendeur, bah alors mon cher collègue, on avait peur que je ne devienne le plus charismatique des deux, je vous comprend après tout, il est vrai que le charisme est mon plus grand atout. Mais bon trêve de plaisanteries, si vous voulez vraiment honorer cette requête, alors je ne vois aucune raison de vous en empêcher. Je vous en prie prenez donc votre cet œuf, mais surtout prenez en grand soin, bien que je ne doute pas un seul instant que c'est ce que vous ferez. »

Viktor espérait rendre le sourire à Mr.Holmes, même s'il faudrait énormément de temps pour que cela n'arrive. Il est peut-être même probable que cela n'arrivera jamais, Viktor ne pouvait le savoir, et ne le saurait probablement jamais. Le roux fit signe à son Aligatueur qui tendit alors l’œuf vers son véritable propriétaire, et offrit une nouvelle tape amicale sur l'épaule de l'ancien professeur. Le roux reprit alors sa route vers son bureau, mais à peine il fit un pas, que son cerveau lui ordonnait de revenir et de saluer comme il se devait son ancien collègue. Il regarda alors le bouclé, et lui serra la main, une poignée de main des plus simples qui soient, mais aussi des plus significatives. Il lui lança brièvement un bonne chance avant de repartir droit vers son bureau, sans même savoir ce que lui réserverait l'avenir, ni même, sans savoir ce que deviendra cet œuf ...

FIN !

_________________
Bleu comme l'océan, mais surtout comme mes Pokémon


Aquis vous innonde en #00CCCC

Trainer Card:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Open Wound"
Revenir en haut Aller en bas
"Open Wound"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Put salt into the open wound - Dakota
» Mek' pour l'open de peinture GW
» ND Open IV
» Open Video a GW
» ~ A wound unmended. [PV T.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon OveRevolution :: Hors RPG :: Archives :: RPs terminés-
Sauter vers: