1 2 3
Pokémon OveRevolution
Bienvenue sur le forum d'ORE ! Forum RPG basé sur l'univers de Pokémon qui se veut très permissif. Shiny, couleurs anormales, Fakemon... On peut jouer des Pokémon, des légendaires ou des humains !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Des nouveautés sont à prévoir, restez connectés ! De plus, un recensement a lieu en ce moment-même. C'est le moment d'actualiser vos comptes !

Looks like the Devil walks on Earth. | Elsa Hunter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Zone RPG :: Fiches des membres :: Fiches Abandonnées
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Looks like the Devil walks on Earth. | Elsa Hunter Sam 8 Avr - 0:28
Elsa Hunter
ft. Elsa Granhirte de Re:Zero

Âge : 34 ans
Sexe : Lady
Orientation sexuelle : Polyamoureuse
Origine : Sinnoh
Groupe : Ligue Neo
Rang : Boss Galaxy
Spécialité si besoin
: Dresseur
Physique


Cette silhouette divine et enchanteresse avance vers vous doucement. Elle prend son temps, la tentatrice. Sa démarche chaloupée est néanmoins assurée et fière. Toute en sensualité et simplicité. Et pourtant, tout est loin d’être simple avec la diablesse. Reprenons depuis le début, avant que la nuit éternelle ne vous enveloppe.

Tout a commencé banalement, dans la rue. Vous marchiez en compagnie de votre compagnon, un petit monstre de poche populaire. Rien de bien palpitant dans votre vie, si ce n’était un coup de génie par votre Team. Le vol de données confidentielles avait été un franc succès, permettant à votre groupe de rattraper un retard considérable en matière d’étude Pokemon. De quoi rendre joyeux et une semaine de repos vous avez été accordée. Et puis, au détour d’une rue, vous la rencontrez.

Une jeune femme, de toute évidence en pleine possession de ses moyens et de son énergie. Dans la trentaine, surement trente-quatre ans même, elle a des arguments à faire valoir. La première chose qui attire votre regard est forcément sa tenue très décontractée et laissant peu de place à l’imagination. Une robe noire coupée ne couvrant que peu sa peau pâle, vos yeux rencontrent son ventre plat, découvert de tissus.

Ses jambes sont habillées par un collant foncé tandis qu’une paire d’escarpin noir chausse ses pieds. Plus haut, ce sont de longues manches qui masquent son épiderme doux, à partir de son poignet jusqu’en-dessous des épaules. Le tout relié à un anneau doré qui trône sur son majeur, aux deux fines mains. Quelques touches de violet ici ou là.

Vous remarquez également que cette belle femme possède une cape noire, dont l’intérieur est doublé de rouge. Le capuchon est rattaché par une broche en forme de croissant de lune entourant une boule, qui représente sans nul doute le soleil. Son visage vous est caché par le tissu et par les plumes violettes qui y sont ancrées. Pourtant une longue tresse soyeuse et charbon s’en échappe.

Vous vous croisez. Un parfum entêtant agresse vos narines et embaume votre esprit. Il est maintenant trop tard. Ces formes divines, cette croupe sensuelle, cette senteur tentatrice ! Vous faîtes demi-tour, malgré les protestations de votre créature. Furieux qu’elle tente de se mettre entre votre coup du soir et vous, vous décidez de le rentrer dans sa ball.

La divine apparition s’engouffre dans une sombre ruelle. Parfait, là-bas, vous ne serez pas interrompu. Vous la suivez avec empressement. Avec excitation. Vous en avez presque l’eau à la bouche, surtout maintenant que vous avez pleine vue sur son joli postérieur. Au diable la délicatesse ! Vos besoins primaux prennent possession de votre volonté, toute raison endormie par cet étrange parfum.

Elle s’arrête. Vous faîtes de même. Elle se retourne vers vous. Vos yeux suivent toutes les courbes de sa poitrine avec envie, remontent le long de son cou pour arriver finalement jusqu’à ses lèvres maintenant visibles. Douces, elles ont l’air si douces ! Et si fragile aussi. Elles s’entrouvrent légèrement. Elle respire difficilement. L’instinct de domination vous ordonne d’en prendre possession sur le champ.

Vous parcourez les derniers mètres vous séparant. Elle tente de reculer mais vous agrippez ses bras et la plaquez violement contre le mur dans son dos. Avec empressement, vous attrapez ses deux bras et les placez au-dessus de sa tête, en les maintenant avec une main. De l’autre, vous commencez à tracer des cercles sur sa peau nue.

Elle remonte, cette coquine, pour venir jouer avec le tissu couvrant sa généreuse poitrine. Décidément, il y a encore trop de vêtement sur cette personne ! Ah, c’est bien mieux ainsi. Vous jouez un moment avec ses attributs femelles, avec vos doigts, avec votre bouche. Mais quelque chose ne va pas. C’est beaucoup trop calme, à part votre respiration laborieuse à cause de l’excitation dans votre bas-ventre.

Furieux, pour une raison que vous ne comprenez pas, vous décidez de la faire réagir plus que ça. Bloquant un genou entre ses cuisses, votre main baladeuse va trouver sa joue en une douce caresse. Et d’un coup sec, vous faîtes tomber ce capuchon qui vous gêne. Voilà enfin le visage de la belle créature, au grand jour. Des cheveux couleur nuit, décorés d’une fleur violette. Un petit nez adorable, au milieu d’une figure digne d’une poupée délicate. Et des yeux vous transperçant littéralement. Une langue joueuse passe sur les lèvres que vous désiriez quelques secondes plus tôt. Et toujours ce parfum. Un parfum de danger.

Caractère

Vous ne parvenez plus à détacher vos yeux de ses iris lavande. La peur, la terreur vous paralyse, comme un insecte devant une araignée, piégé dans son piège collant. Voilà ce que vous êtes. Un idiot qui est tombé dans la tromperie de cette femme. Rusée, intelligente, il n’y a pas de doute. Mais aussi sans pudeur, lorsqu’elle rapproche vos deux visages pour lécher doucement votre peau. Vous tremblez.

D’un brusque mouvement, vos positions sont inversées. Elle est rapide, sûre d’elle. Vous êtes perdu, bloqué. C’est déstabilisant, ce regard froid qui vous fixe, comme si elle sondait votre âme. Froid et pourtant si colérique, si dégouté, si tueur. Vous êtes une proie en pleine ligne de mire d’un prédateur beaucoup trop puissant pour vous. Son charisme vous a conduit à votre perte, tout comme il vous retient prisonnier.

Vos yeux s’écarquillent pendant qu’elle pénètre votre cavité buccale avec sa langue chaude. Ce parfum de lilas vous pique les yeux. Votre cerveau retrouve finalement la raison de votre peur soudaine et de votre incapacité à bouger. Vous avez reconnu qui est en face de vous. Cette femme. Non. Cette folle, ce monstre. Ce diable réincarné.

Les rumeurs vont bon train sur cette allumeuse. Elsa Hunter, une membre de la Team Galaxy, dont la réputation n’est plus à faire. On dit que ceux qui peuvent se vanter de la toucher ne sont plus vivants pour ça. On dit aussi que cette fleur délicate a plus de piquants que le plus fort des hommes. Elle n’est pas connue pour sentir la peur, pour ressentir la pitié.

On dit qu’elle est gentille de prime abord, qu’elle vous endort le plus vigilant des humains et qu’elle dupe le plus méfiant des Pokemon. A vrai dire, vous comprenez en la voyant. Avec un corps comme le sien, un visage d’ange pareil. L’innocence est gravée dans ses traits ! Mais la Chasseuse est loin d’être innocente, oh ça oui.

Vous étouffez un hurlement de douleur dans sa bouche, alors que votre sang commence à imbiber vos vêtements. Elle sourit. Se délecte de votre souffrance et de votre agonie, qui promet d’être des plus longues. Vos forces vous abandonnent de plus en plus et le vertige vous prend la tête, alors que vous manquez d’air dans ce baiser forcé.

Méthodique, Elsa ne vous laisse aucune chance. C’est ce qu’elle aime croire en tout cas, mais personne n’est à l’abri du destin. Pas même elle, dont la puissance n’est plus à démontrée. Cependant pour l’instant, personne n’a réussi à se montrer plus féroce que ce démon à l’apparence parfaite. D’un charisme rare et une volonté à toute épreuve, rien ne la rebute, rien ne lui fait de l’ombre.

D’ailleurs, la demoiselle a tendance à écarter radicalement toute concurrence. Que ce soit par rapport à sa Team, ou juste par rapport à elle-même. Une fille plus belle qu’elle ? Quelqu’un de plus fort ? De plus sanglant ? Elle se fera une joie de prouver le contraire. Si il y a bien un démon sur terre, c’est Elsa Hunter et personne d’autre.

On dit également qu’elle ne supporte d’avoir le contrôle sur tout ce qu’elle fait. Et pourtant, jusqu’à la dernière seconde, Elsa vous fera croire qu’elle vous respecte et qu’elle obéit. En vérité, il s’agit plus d’un électron libre que d’un proton ou neutron. Dans sa bulle, tout doit se dérouler comme elle le désire.

En parlant de désir, vous voilà maintenant allongé à même le sol de cette horrible ruelle. Votre bouche est libre, mais vos mains sont maintenant attachées. Déjà, votre sang commence à se répandre sous votre corps lourd. Quant à la demoiselle, elle prend plaisir malgré vous, sans vous, utilisant votre corps comme bon lui semble.

Sadique et cruelle, Elsa est connue pour maîtriser l’art de la torture à la perfection. Son seul défaut, et qui lui a toujours était reproché, c’est de ne pas réussir à se maîtriser assez pour ne pas tuer sa victime. Perdue dans les limbes de son plaisir malsain, elle ne parvient pas à se contrôler et à s’arrêter.

Dans cette frénésie sanguine, même sa propre équipe l’évite au mieux. Personne ne peut la sortir de cette transe et quiconque voudrait essayer se retrouverait à la place de la victime. Son petit plaisir, c’est de vous faire souffrir. Et pas que physiquement, même si la vue du sang a toujours un côté plus excitant. La torture psychologique est quelque chose dont elle raffole au quotidien, avec tout le monde.

Vous ne pouvez plus rien faire. Vous allez mourir et vous le savez. Au travers de votre douleur, vous observez à nouveau votre bourreau. Ce qu’elle peut être belle, dans le plaisir et la luxure. Peut-être trop. Vous vous rendez soudain compte d’une information qui vous étiez inconnu jusque-là. Avec le restant de vos forces, vous soulevez vos bras attachés ensemble.

Perdue dans sa satisfaction, elle ne comprend ce que vous faîtes que trop tard. Voilà, son grand secret. Son point faible. Sous les vêtements qu’elle porte, son corps n’est pas si parfait que ça. Des cicatrices barrent sa peau pâle, de tous les côtés. C’est un contraste tellement étrange que vous vous demandez si vous n’êtes pas en train d’halluciner.

Elle s’est stoppée, la diablesse. Son visage a changé. Vulnérabilité, horreur, peur. Vous n’auriez pas cru ça possible, vous ce qui se raconte sur son tempérament de démon sans cœur. Et pourtant, vous avez devant vous la preuve flagrante que c’est faux. Au fond, Elsa n’est qu’une humaine comme les autres, avec des cauchemars. Elle est marquée à vie, et pas qu’un peu.

Mais aussi subitement que sa fragilité est apparue, quelque chose prend la place. D’une voix glaciale mais pourtant chaleureuse, une voix de folie, elle susurre à votre oreille. Vous avez été un vilain garçon. Elle va devoir vous punir. Et pour ça, rien de mieux que ça spécialité. Un hurlement déchire votre gorge alors qu’elle plante sa lame dans votre ventre. Et doucement, délibérément, elle vous ouvre l’estomac. Un dernier regard vers le bas et vous voyez vos entrailles se répandre partout.

Ainsi est Elsa Hunter. Une femme qui semble d’abord faible, douce, élégante et raffinée. Mais qui se révèle être une sadique en puissance et une peste. Le tout n’étant qu’une façade pour cacher la pauvre femme blessée qu’elle est. Il y a des choses que vous ne connaissez pas sur elle. Il faudra l’approcher pour en savoir plus. Mais comme vous avez été adorable pendant mon histoire, je vais vous donner quelques astuces.

• Elle est polyamoureuse. A comprendre qu’elle est adepte des relations multiples, aussi bien sexuellement parlant que d’un véritable amour.
• La relation qu’elle entretient avec son équipe est fluctuante, en fonction de son humeur.
• Madame ne supporte pas les canards. Si elle en voit un, elle doit lui couper la tête.
• Son arme ne la quitte jamais. Et elle sait s’en servir.
• Elle donne toujours des petits surnoms à tout le monde.


Histoire




Originaire de Sinnoh, Elsa est la deuxième fille d’un couple. De dix ans son aînée, Marine était déjà une très belle fille, tout comme sa maman était d’une beauté à couper le souffle. La famille vivait dans le paisible village de Floraville. La mère tenait une petite échoppe de parfum à base de plantes, tandis que son mari travaillait dans une plus grande ville au sien d’une usine.

Elsa grandit un peu à l’écart des autres jusqu’à ses cinq ans. Subitement, sans en comprendre les raisons, mais sans s’y intéresser non plus, la petite subit un déménagement en urgence. L’installation à Verchamps fut un peu chaotique et désordonné, mais rien de grave pour la gamine. Elle s’en remit très vite, surtout quand elle se fit un ami. Ishmael était lui aussi très heureux d’avoir une camarade de jeu.

Cependant, il y avait des limites dans la vie d’Elsa qui bientôt, posèrent problèmes. Tout d’abord, elle n’avait jamais le droit d’amener quelqu’un à la maison. Ni de près, ni de loin. Alors pour jouer avec son copain, c’était pas évident. Ensuite, elle n’avait pas le droit de s’approcher des Pokemon, quels qu’ils soient. Son père avait d’ailleurs fait une scène avec la maîtresse à ce propos. Du coup, Elsa était mise à l’écart par les autres enfants.

Enfin, le pire de tous surement, la petite n’avait pas le droit de parler de Marine. A personne, jamais. C’était un secret de famille, que disait sa maman. Et Marine lui disait que ce n’était pas grave. Alors même si s’était bizarre, Elsa s’y tenait. Trois années passèrent comme ça, un petit quotidien s’était installé. Mais le destin ne laisse que rarement les gens tranquilles.

Un beau jour, Marine mourut. Ce fut tragique pour Elsa, qui ne supporta pas de devoir enterrer sa sœur dans le milieu de la nuit, au fond du jardin. Parce que personne ne devait connaître son existence et qu’elle ne comprenait pas. Alors elle courut loin, pour aller vers la seule personne à qui elle tenait un peu : Ishmael.

Elle se confia au jeune garçon, lui déballant l’histoire de Marine, le tout en pleurant toutes les larmes de son corps. Malheureusement, son père arriva à cet instant et il attrapa la petite malgré ses cris de colère. Elsa ne revit pas Ishmael avant longtemps. D’ailleurs, elle ne vit personne avant longtemps. Nouveau déménagement, cette fois à Bonaugure, le village le plus perdu de Sinnoh.

La jeune enfant comprit alors par quoi sa sœur était passée. En effet, sa mère lui expliqua d’un ton morne sa nouvelle vie. Dès que la femme avait une fille, celle-ci lors de son dixième anniversaire devenait l’objet du père. A comprendre par là ce qu’il y a comprendre. Plus de sortie, plus de contact avec les autres à part avec la maternelle.

Vu que Marine n’avait pas tenue le coup et qu’Elsa n’en faisait qu’à sa tête, son châtiment commença plus tôt. Pendant six ans, l’homme frappa sa fille, parfois jusqu’à ce qu’évanouissement s’en suive. Tout cela dans le but de l’éduquer, selon ses termes. Afin que plus une once de rébellion ne brille dans le cœur d’Elsa, qu’elle lui soit soumise comme sa mère lui était.

Ce maniaque de l’autorité et du contrôle n’hésitait pas à la marquer, à coup de poing. A coup de couteau. A coup de cigarette. Bref, de toutes les façons possibles et imaginables. Bien sûr, Elsa pleura longtemps, beaucoup, tout le temps. Petit à petit, elle devenait le jouer que son père désirait, ne voulant plus le décevoir pour éviter les corrections à tout prix.

Heureusement, sa mère n’était pas aussi soumise qu’elle voulait bien le faire croire. Depuis des années qu’elle subissait ça, elle n’en pouvait plus. Alors quand le paternel n’était pas là, elle autorisait sa fille à sortir dehors, au soleil, dans la nature. Pour s’échapper, ne serait-ce que quelques secondes, à sa misérable vie. Même si elle le voulait fort, la maman ne pouvait se résoudre à lui dire de partir. Car si Elsa s’enfuyait, le cercle vicieux recommencerait, tout simplement. Un nouvel enfant, en priant pour que ce soit une fille et non un garçon, et en priant pour qu’elle tienne le coup jusqu’à la mort de cet infâme personnage.



De ces petites sorties, Elsa découvrit qu’ils habitaient maintenant une nouvelle île. De ce qu’elle pouvait voir, ils étaient en bordure de civilisation, ce qui expliquait aussi que sa mère lui permette de sortir ainsi en journée. Un jour, alors que la jeune fille avait maintenant quinze ans, elle rencontra une petite Rozbouton. N’en ayant jamais vu, Elsa ne remarqua même pas sa drôle de couleur. Etrangement, le Pokemon n’avait pas peur de l’humaine, et l’humaine se confia sans honte à ce soutien inattendu.

Arriva ce qui devait arriver. Elsa, à l’aube de sa seizième année, était assez vieille aux yeux de son père. Alors, en plus de l’abus psychologique et physique qu’elle subissait déjà depuis des années, l’abus sexuel s’ajouta à la liste. Il continua à la marquer, montrant ainsi qu’elle lui appartenait à lui, et à personne d’autre. Qu’elle n’était rien de plus que son jouet, sa chose. Cependant il faisait tout de même attention à ne pas trop l’abîmé, du moins pas en dehors de ses vêtements. Bien qu’elle passa le plus clair de son temps nue.

Au fur et à mesure de ses sorties, Elsa s’était vraiment liée avec le Rozbouton, qui depuis avait évolué en Roselia. Le mieux ? Elle avait ramené de la compagnie ! Une jeune Mentali toute blanche aux yeux bleus. Elles étaient le petit soleil dans les ténèbres de la jeune femme. Et cela dura encore deux ans. Quand elle eut dix-huit ans, tout changea.

Finalement, sa mère ne supportant plus tout ça s’était donné la mort. Laissant derrière elle son Pokemon partenaire, une Brasegali qui s’occupait d’un bébé. Le grand Pokemon, n’ayant plus aucun lien avec cet univers affreux, décida de partir. Mais quand le petit, un jeune Héricendre, découvrit Elsa dans le jardin avec ses deux compagnes, il décida de rester avec elle pour la protéger. Il ne voulait plus qu’elle soit blessée de la sorte.

Un plan germa dans l’esprit de la demoiselle. Maintenant qu’elle était plus grande, qu’elle avait tout perdu et touché le fond, une lueur d’espoir avait vu le jour. Avec ses trois amis, elle pouvait faire la différence. Elle n’aurait plus à subir tout ça ! Elle allait pouvoir vivre, survivre. Le tout se déroula très vite. Après un nouvel abus, Elsa attendit que son père s’endorme.

Elle fit entrer ses compagnons et fouilla dans les affaires de sa mère. Jadis, elle avait appartenue à une certaine Team de la région et avait toujours gardé son arme : une épée plutôt courte, à la lame incurvée. Parfaite pour trancher la face de ce porc. Lame à la main, Elsa s’approcha de son paternel. Et frappa. Une fois, deux fois, dix fois. Cent fois. Le tout en hurlant d’abord, puis en rigolant alors que le sang coloré peu à peu les lieux.

Une fois cela fait, elle attrapa tout ce qui pouvait lui être utile. C’est-à-dire la Mega-Gemme de sa mère, de l’argent, de la nourriture. Et elle sortit, en compagnie de ses trois amis. Le Héricendre se fit un plaisir de mettre le feu à cet enfer, maintenant terminé. Elsa était traumatisée, brisée, mais toujours en vie et maintenant libre. Elle quitta l’île, qu’elle apprit être Oniria, et retourna sur Sinnoh.

Trouver la Team de sa mère ne fut pas si difficile. Avec des Pokemon comme les siens, on se faisait vite remarquer. En moins d’un mois de recherches, Elsa entrait chez la Team Galaxy. On lui offrit un M.Mime et un Papinox en guise de bienvenue, puisque ses propres Pokemon étaient faibles et pas entraîner. Ce qui fut d’ailleurs sa priorité. Ainsi Lilamon, Gatomon et Flamedramon devinrent rapidement plus forts.

Dans la même année, Elsa prit un nouveau nom : Hunter, car elle s’était spécialisée dans la chasse de cible, pour information ou pour tuer. En effet, suite à tout ce qu’elle avait subi, elle avait un moral d’acier, une volonté du diable et un plaisir certain pour la souffrance d’autrui. Surtout si cela venait de sa propre main.



Elle intégra une université quelconque à Féli-Cité. Son but : infiltré lors d’un stage la société de Pokémontre S.A. et voler le dernier prototype. Mais quel ne fut pas sa surprise lorsqu’elle se retrouva nez à nez avec Ishmael ! Elle l’avait reconnu tout de suite, bien qu’elle doutait que lui ait fait le rapprochement tout de suite. De la petite fille seule, elle avait bien changé. Bien entendu, elle cachait ses cicatrices, mais n’avait aucune pudeur pour le reste.

Sa mission réussit, mais Elsa perdit le Papinox dans une bataille à la sortie. On lui offrit un Pokemon de remplacement, tandis qu’elle-même avait attrapé un Abo entre temps lors d’une courte mission sur Oniria. Sa couverture n’était pas compromise, Hunter resta encore à la fac, profitant du temps perdu à papoter avec Ishmael, mais sans jamais évoquer le passé.

Et puis un jour, l’ordre tomba. C’était un test, plutôt qu’un ordre d’ailleurs. Afin de voir si la demoiselle avait le niveau pour passer au rang supérieur. Envieuse de devenir une Admine et de ne plus subir autant l’autorité des autres, elle s’exécuta avec plaisir. De plus, elle avait quartier libre. Avec Gatomon, elle bloqua les issues d’un bâtiment contenant des produits chimiques. Et Flamedramon se chargea d’y mettre le feu.

L’explosion fut sublime et toucha les autres bâtiments autour. Elsa obtient son nouveau grade sans aucuns soucis, même si encore une fois, elle avait perdu un Pokemon. Au final, elle se débarrassa aussi du dernier et compléta son équipe avec un Luxio et un Girafarig. Elle continua à gravir les échelons, gagnant une réputation peu commune et sanglante.

Au final, suite à la chute d’Hélio, la Team Galaxy tourna dans le vide pendant quelques années. Âgée de trente-quatre ans, Elsa Hunter vient d’en prendre la direction, avec son équipe peu commune. Bien décidée à faire savoir que c’est elle qui tient les rênes maintenant, elle s’est dirigée vers Oniria pour affronter les autres Teams mais aussi car elle a un plan concernant ce fameux système de Power Break.

Maintenant qu'elle a réussi à se faire connaitre un peu, la demoiselle attend avec impatience de voir ce qui va se passer, prenant plaisir à participer au carnage, lorsqu'il y en a un.

Un peu de vous

PUF : Winter-Foxy et d'autres
Âge : Quelques années
Code validation : CE QUE JE VEUX VEUX VEUX VEUX
Et vous ? : JE VOIS QUOI ? DES FRANCAIS

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: Looks like the Devil walks on Earth. | Elsa Hunter Sam 8 Avr - 0:28
Équipe Pokémon
Équipe standard
Roserade
Lilamon
DESCRIPTION

• Chromatique ? : Oui.

• Types : Plante - Poison.

• Talent : Point Poison.

• Sexe : Femelle.

• Taille&Poids : 0,9m & 14kg.

• Nature : Mauvais.

• Niveau : 60

• Moveset : Toxic – Tempête Florale – Attraction (CT 45) – Aromathérapi – Poudre Dodo (repro)

• Signes distinctifs : Couleurs anormales. Excroissance au niveau des fleurs recouvert de pollen.

• Mental : Lilamon ne vous aime pas, ne vous estime pas et vous considère plus bas que terre. Si ce n’est sa maîtresse, Lila n’aime qu’une chose : elle-même. Sa beauté fatale n’est plus à montrer et elle en est très fière. La plante mortelle préfère d’ailleurs se servir de ses charmes naturels plutôt que de combattre à pétales nus, mais ne vous y trompez pas. Si elle doit vous botter le derrière, elle le fera sans problème. Plus une rose est belle, et plus elle pique.



Mentali
Gatomon
DESCRIPTION

• Chromatique ? : Oui.

• Type : Psy.

• Talent : Miroir Magik.

• Sexe : Femelle.

• Taille&Poids : 0,9m & 26kg.

• Nature : Assuré.

• Niveau : 55

• Moveset : Rafale Psy – Aurore – Eclat Magique (CT 99) – Attraction – Croco Larme (repro)

• Signes distinctifs : Couleurs anormales. Porte un sifflet autour du coup, un anneau aux queues et des gants tigrés aux pattes avant. Pas de joyaux sur le front.

• Mental : Gatomon ne vous fera pas de pitié. Elle ne vous accordera jamais de deuxième chance. Pas de pardon avec la demoiselle. Sa beauté est aussi fatale que ses pouvoirs psychiques sont développés. Sûre d’elle, un peu trop, Gato n’a pas peur de vous. Par contre, vous avez peur d’elle. Son assurance fait sa force, il n’y a aucun doute là-dessus. Malheur à celui qui viendrait remettre en question sa supériorité, en dehors du cercle familial.



Typhlosion
Flamedramon
DESCRIPTION

• Chromatique ? : Oui.

• Type : Feu.

• Talent : Brasier.

• Sexe : Mâle.

• Taille&Poids : 1,7m & 79kg.

• Nature : Rigide.

• Niveau : 54

• Moveset : Roue de Feu – Groz’Yeux – Brouillard – Nitrocharge – Extrasenseur (repro)

• Signes distinctifs : Couleurs anormales. Tâches sur le pelage.

• Mental : Flamedramon ne rigole pas. Jamais. Son visage est toujours sérieux, ou en colère. Mais jamais un sourire ne s’affiche sur son visage. Coincé et vieux jeu, il se fait taquiner par les demoiselles de l’équipe. Mais un comportement comme le sien lui apporte concentration et puissance, ce qui en fait un monstre au combat. Il décharge son agressivité sur toute cible désignée par sa maîtresse. Ami comme ennemi, pas de différence.



Arbok
Sandiramon
DESCRIPTION

• Chromatique ? : Oui.

• Type : Poison.

• Talent : Intimidation.

• Sexe : Mâle.

• Taille&Poids : 3,5m & 75kg.

• Nature : Bizarre.

• Niveau : 53

• Moveset : Regard Médusant – Suc Digestif – Buée Noire – Choc Venin – Crochet Venin (repro)

• Signes distinctifs : Couleurs anormales.

• Mental : Sandiramon. Sandi, Sandi. Un mystère de plus sur cette planète. Sandiramon est particulier avec tout le monde, puisqu’il peut se montrer très câlin avec l’un, mais complètement vile avec l’autre. C’est un peu au hasard, en fonction de si votre odeur lui revient ou pas. Du coup, pas facile de prévoir ses réactions, même les autres Pokemon d’Elsa se méfient de lui. Il n’y a guère sa maîtresse qui est à l’abri, étant tout aussi volatile que Sandi.



Luxray
Raidramon
DESCRIPTION

• Chromatique ? : Non.

• Type : Electrik.

• Talent : Rivalité.

• Sexe : Mâle.

• Taille&Poids : 1,4m & 42kg.

• Nature : Sérieux.

• Niveau : 52

• Moveset : Hurlement – Cage-Eclair (CT 73) – Champ Electrifié – Etincelle – Tranche-Nuit (repro)

• Signes distinctifs : Côté gauche du visage brulé, caché par un casque.

• Mental : Raidramon est un compagnon loyal, du moins envers Elsa. Il exécute tous ses ordres, peu importe ce dont il s’agit. De plus, ce Pokemon est féroce, ce qui plait bien à la dame. Bien qu’il ne se montre pas forcément câlin, Rai peut faire preuve de tendresse et de considération. Sa vitesse dépasse de loin celle du reste de l’équipe, mais sa puissance est aussi non négligeable. Si on vient à toucher à son masque, il entre dans une colère tellement noire qu’il détruit tout et tout le monde.



Girafarig
Chirinmon
DESCRIPTION

• Chromatique ? : Oui.

• Types : Normal - Psy.

• Talent : Herbivore.

• Sexe : Femelle.

• Taille&Poids : 1,5m & 41kg.

• Nature : Naif.

• Niveau : 40

• Moveset : Hâte – Ecrasement – Psykoud’Boul – Reflet – Clairvoyance (repro)

• Signes distinctifs : Chromatique officiel. Une seule corne.

• Mental : Chirinmon est la plus jeune et la plus normale d’entre tous. Clairement, vous allez apprécier cette petite autant que vous allez détester le reste de l’équipe. Chirin est gentille, amicale, souriante et joueuse. Surement parce qu’elle est encore jeune. Mais surtout, elle est naïve et à peur de tout ou presque. Même son ombre, c’est terrifiant parfois. Elle est aussi très sensible au sujet de son unique corne, un défaut qui la hante tout le temps.

Revenir en haut Aller en bas
Looks like the Devil walks on Earth. | Elsa Hunter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» When the past no longer illuminates the future, the spirit walks in darkness || Kenrick Hunter
» EARTHQUAKE WARNING FROM RUSSIAN INSTITUTE of PHYSICS of the EARTH
» Google Earth: Des images fraîches d'Haïti !
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» ELSA PETITE FEMELLE X EPAGNEULE 3 ANS CSCA BEZIERS HERAULT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon OveRevolution :: Zone RPG :: Fiches des membres :: Fiches Abandonnées-
Sauter vers: