Pokémon OveRevolution
Bienvenue sur le forum d'ORE ! Forum RPG basé sur l'univers de Pokémon qui se veut très permissif. Shiny, couleurs anormales, Fakemon... On peut jouer des Pokémon, des légendaires ou des humains !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Lieux RP: La région :: Villa du Ciel
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander] Lun 24 Oct - 23:59
C'était aux alentours de 9 heures ce matin là. Alors que Julia parcourait la région pour repérer les arènes et les divers champions, sans vraiment de succès sur l'identité des champions, pour éviter de zapper trop de cours (surtout son histoire et son svt qu'y étaient en dans une mauvaise passe, pas qu'à cause de son désintérêt cause des profs) elle avait donc surtout décidé de partir les week-end, durant les cours où sa note tenait bon ou lors de ses heures de perm. C'était pas toujours évident, des devoirs se cumulant à la porte de son dortoir quand elle s'absentait plus de deux jours. Elle n'avait pourtant pas à s'inquiéter en principe, on lui avait bien expliqué que, dût à sa conquête des arènes, elle avait droit à certains "avantages" que d'autres ne pouvait pas se permettre même en Raichu Jaune. Bien que tout cela s'accompagnait de devoirs accompagnant ses droits. Mais elle pensait bien pouvoir s'en sortir si elle gérait bien son programme.

C'était donc l'heure de son petit dej, un croissant, un lait cacaoté et une barre de céréale au programme. Un déjeuner complet, gourmand et très bon pour démarrer la journée. Chacun avait droit à son croissant, Kitsun sa feunnec les aimait épicé, c'est pour ça qu'elle avait enfoncé à l'intérieur un petit piment comme elle en raffolait. Aaron, l'angelis lui appréciait la simplicité, elle n'avait eu qu'à partager le sien, Testament ne semblait pas avoir faim lui. Il faut croire surtout qu'il aimait pas manger en publique, peut-être de peur de soulever son masque devant nous.

La jeune sportive déjeunait donc, sur la table était posé une carte d'Oniria qu'elle utilisait pour ses repérages, elle avait donc à son poignet son C-gear dans lequel l'application Porygon Chrome était ouvert pour avoir les renseignements par internet qu'elle voulait et un stylo de l'autre avec lequel elle notait soit sur la carte, soit sur son carnet de note. Elle devait établir un trajet, prenant compte surtout des distances entre les villes et l'académie. même si elle pouvait se le permettre, manquer trop de court à cause d'un trop grand voyage était risqué. Elle voulait prouver qu'elle serait apte à partir plus longtemps en leur ramenant badge après badge. d'après certains sites, la première arène à conquérir était de type poison. Cela perturbait grandement la jeune fille. Sans qu'elle ne trouve ça insurmontable, elle considérait ce type plus pénible que difficile à gérer. L'empoisonnement étant un état qu'y était très difficile à gérer en plein combat quand on avait pas de quoi se soigner. Cela dit le combat devait être assez équitable. Excepté Aaron, qu'y avait quand même quelques atouts, son équipe n'avait pas une grande crainte du poison pur ni de d'autres pokemons pouvant avoir ce type. trouver un quatrième compagnon pouvait cependant se révéler utile. Le tout était de savoir sur quoi elle pouvait bien tomber.

Lâchant un soupire de dépit, elle se demandait ce qu'elle pouvait bien faire pour occuper sa journée, ses recherches étant suffisamment concluante pour ne pas en faire plus. La villa du ciel était un village si calme, apaisant, on pouvait presque se sentir en connexion avec la nature, c'était déjà ça de pris à défaut d'avoir une connexion à internet ou à la 4G décente. Elle sorti de sa poche une sorte de petit pendentif possédant un petit compartiment, elle l'ouvrit pour ouvrir sur deux photo, notamment une photo de sa mère et une autre d'elle autour de ses 6 ans, semblant se jeter dans les bras de son père. Elle regarda cette dernière avec mélancolie. Non sans un petit sourire amer au lèvre. Où il était celui là ? Qu'est qu'il faisait maintenant ? Dans quel région il sévissait en ce moment ? Il avait un cadeau pour ses 3 ans d'absence en guise d'excuse ? Elle ne le voyait plus depuis son entrée à l'académie. Et sa mère ne semblait pas lui affirmer qu'elle le revoyait.


"Qu'est que tu pourrais me conseiller en ce moment... *soupire* "

Alors qu'elle était dans ses pensées elle sentit quelque chose lui taper dans la main et un vide, remarquant alors que son pendentif à souvenir s'était volatiliser de sa main. Une petite forme grimpait maintenant à un arbre situé en face de la cabane auberge où elle avait passé la nuit. Son esprit rentra en ébullition, cette saleté n'allait pas partir avec son collier comme ça.

"EH ! REVIENT LÀ TOUT DE SUITE PETITE MERDE ! REND MOI CE TRUC !"

Il fallait se méfier de l'eau qu'y dort on disait. Mais il fallait encore plus redouter une Julia furieuse. Crachant presque le croissant qu'elle avait en bouche, elle fit un bond vers l'arbre voisin et commença à grimper, les yeux brûlant d'une belle ardeur. Ses trois compagnons se regardèrent un court instant, essayant de comprendre ce qu'y venait de se passer. Après un léger acquiescement, Aaron attrapa Kitsun contre lui et commença à battre des ailes. Testament flottant de son côté. Durant l'ascension, ils finirent par rattraper leur dresseuse, sa casquette finissant par tomber mais rattraper par son petit fantôme. La poursuite se continua, juron et grognement énervé s'entendant aux alentours. Elle fini par arriver à un balcon construit au pourtour du sommet du tronc. Un homme semblait congratuler, ou au moins s'adresser à la petite bête qu'y avait fait son larcin. Julia fulminait déjà, ce type était un voleur qu'y dressait ses pokemons pour faire sa besogne ? Se se craquer les doigts et le cou pour se détendre après un tel effort, récupérant doucement son souffle en même temps.

"Eh... Eh là vous. Ça vous amuse de chaparder les affaires des autres ! Rendez moi ça et y aura pas de représailles. J'aimerais pas me fâcher dans un village aussi calme."

Elle s'avançait, le pas bien fort à en faire craquer le plancher, ses pokemons arrivaient juste derrière elle, Kitsun la rejoignant à ses côtés, Aaron, au départ un peu intimidé par la colère de sa maîtresse se mit à planer au dessus d'elle en bon ange gardien qu'il était, Le Skelenox arrivant par le sol, en première ligne. Arrivé devant elle, elle tendit simplement la main, semblant lui indiquer de lui remettre le collier, c'est qu'on touche pas aux objets de souvenir. Sa mère lui avait légué à son départ pour l'institut. Lui disant que quand elle voulait avoir contact avec eux, qu'elle devait le regarder et poser ses questions, purement psychologique mais cela la réconfortait d'avoir un semblait de leur présence si loin d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Coordinateur/criminel ; actuellement en infiltration chez la Team Pendulum
Inventaire: Seulement objets spéciaux + rubans + badges
Equipe:
Coordinateur
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
Messages : 216
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 17
Localisation : Là où le vent me porte ~
MessageSujet: Re: En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander] Sam 5 Nov - 16:02

Un soupir d'aise échappa d'Iskander, qui venait tout juste de se réveiller, tandis qu'il s'appuyait sur la rambarde du balcon, les cheveux légèrement ébouriffés par une brise matinale. Il aimait cet endroit, la Villa du Ciel, pour son côté sauvage. Des maisons et des hôtels dans les arbres, que pouvait-on espérer de plus ? Le petit bruit du vent contre les feuilles, l'odeur de forêt, les Pokémons sauvages qui venaient manger dans les mains, le peu d'humains qui vivait là, tout cela contribuait à donner de plaisantes vacances au coordinateur, qui avait décidé de s'éloigner de Fletcher pour quelques jours. Non pas que la présence de son ami le dérangeait, au contraire, mais les expériences qu'il menait pouvaient se montrer particulièrement hasardeuses. Iskander avait beau apprécier le danger, il y avait des limites à tout, surtout pour sa santé mentale. De plus, Floofy, le Farfuret qu'il avait adopté en arrivant à Oniria deux ans plus tôt, devait être entraîné et cet endroit était parfait pour cela.

Se grattant la tête tout en baillant, Iskander retourna dans sa chambre d'hôtel pour se changer dans des habits confortables et, accessoirement, chercher Floofy. Cependant, le petit Pokémon n'était nul part en vue.
Où diable est passé ce petit sauvage ?
Songea-t-il tout en se massant le crâne, avant de jeter des coups d’œil aux alentours, soulever des cousins, observer les écorces d’arbre, sans trouver une seule trace du passage du jeunot. Ah, les enfants étaient si compliqués à gérer ! Et dire que Fletcher les aimait bien ! Découragé, Iskander s'écroula dans le canapé en grognant. Il ne pouvait pas envoyer Alexei, son Feunard, partir à la recherche du petit diable, cela attirerait trop l'attention. Bon, il n'y avait plus qu'à attendre qu'il revienne.

Quand on parle du loup. Des grattements de griffes attirèrent l'attention du coordinateur, qui se redressa d'un bond et sortit dehors, seulement pour voir le petit Floofy se précipiter vers lui avec quelque chose dans une de ses pattes, l'air affolé. Ne sachant trop ce qu'il se passait, Iskander le prit dans ses bras et le rassura tout en caressant sa petite tête, heureux de constater que le Farfuret était revenu sain et sauf, mais tout de même agacé par sa fuite. Soudainement, des cris de rage retentirent dans l'air, et furent suivis par un plancher tremblant tandis qu'une gamine grimpait sur la balcon comme une folle sortie de l'asile, ses Pokémons sur les talons.

??? : “ Eh... Eh là vous. Ça vous amuse de chaparder les affaires des autres ! Rendez-moi ça et y aura pas de représailles. J'aimerais pas me fâcher dans un village aussi calme. „


Et elle s'avança vers lui d'un pas lourd, chargé de reproche, avant de tendre la main, l'air d'attendre quelque chose. Iskander, devinant que Floofy le Terrible avait encore frappé, ouvrit la patte du jeunot et prit le pendentif qui se trouvait-là pour le déposer délicatement dans la paume ouverte de l'adolescente. Affichant un sourire indulgent, l'homme répondit à la pique :

Iskander : “ Excusez mon Farfuret, il est encore jeune et ne comprend pas la notion de bien et mal. Aussi, il serait plus sage pour vous de ne pas accuser faussement des inconnus, cela pourrait vous retomber dessus plus tard. „


Bien, smooth comme toujours Isk'. Je devrais pouvoir m'en sortir. Allez, casse-toi, gamine.

_________________

Iskander trompe en #61646b
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander] Sam 12 Nov - 21:18
Ah. Une demi-bourde de mademoiselle, décidément elle savait mettre les pieds dans le plat les deux pieds devant. Reste qu'il pouvait rester en cause, mais cas cela ne tienne, sa faute était réparé. Elle remis le collier à son cou, le cachant dans une poche intérieur de sa chemise.

"Bon, vous êtes au moins plus responsable que d'autres freluquets que j'aurais pu croiser. Certains ne savent pas les tenir en place"

Elle reprit son souffle, autant d'effort dès le matin sans même s'échauffer était des moins conseillers. Ses pokemons semblaient mieux s'en sortir. Reste que la jeunot devait récupérer. Elle ne pensait pas à demi mot ce qu'elle avait dit, elle avait vraiment vu des cas désespérés en terme de dresseur, une qu'y tentait de laver son galopa avec un torchon humide, un autre qu'y jugeait malin de faire un câlin à un Chelours qu'y avait perdu un combat pour le réconforter. Tant d'exemple qu'y montre parfois que les dresseurs connaissaient rien de leur compagnon. M'enfin il était tant de montrer des traits de politesse.

"Excusez moi pour... Fin voila. Mais je tiens chèrement à ce collier, c'est un de mes derniers souvenirs de mes parents. Alors comprenez que j'aurais traversé l'océan pour. M'enfin autant que je me présente. Je m'appelle Julia Tem. Dresseuse. Et vous ?"

Allez quitte à s'excuser, autant se présenter pour repartir sur de nouvelles bases. Il allait pas lui tenir rigueur pour un pokemon un peu dissident et apparemment assez jeune. Il fallait bien trouver quelque chose pour amorcer la conversation. Julia avait la journée entière avant de rentrer à l'institut pour une nouvelle semaine. Elle avait donc tout son temps pour faire connaissance. et peu importe si elle dérangeait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Identité
Rang: Coordinateur/criminel ; actuellement en infiltration chez la Team Pendulum
Inventaire: Seulement objets spéciaux + rubans + badges
Equipe:
Coordinateur
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-lion-king-rpg.com/
Messages : 216
Date d'inscription : 29/07/2016
Age : 17
Localisation : Là où le vent me porte ~
MessageSujet: Re: En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander] Sam 19 Nov - 19:42

Iskander eut un petit rire au commentaire de la jeune fille, tandis qu'elle remettait son collier autour du cou. Ce dernier devait avoir beaucoup de valeur à ses yeux ou du moins, assez pour qu'elle perdît ses moyens et l'attaquât verbalement.
Tous les gens d'Oniria sont-ils aussi prompts à sauter aux conclusions qu'elle ? Enfin, ce n'est pas comme si elle avait totalement tort non plus ...
Un petit rictus se forma sur les lèvres de l'homme à cette pensée. Après tout, il avait bien prévu d'entraîner Floofy ce jour-là, et pas qu'à la maîtrise de ses attaques. Le jeune Farfuret l'avait toutefois surpris, semblant avoir lu dans ses pensées en commençant l'entraînement avant même que son propriétaire le lui ordonne. Iskander caressa de nouveau le sommet du crâne du petit Pokémon, qui ronronna de plaisir, en guise de récompense silencieuse. Enfin, il faudrait tout de même qu'il travaille sur sa discrétion, car se faire repérer après le méfait était fort dommage. Une fois que la gamine se fut remise de ses émois, elle prit l'initiative de s'excuser :

Julia : “ Excusez-moi pour... Fin voila. Mais je tiens chèrement à ce collier, c'est un de mes derniers souvenirs de mes parents. Alors comprenez que j'aurais traversé l'océan pour. M'enfin autant que je me présente. Je m'appelle Julia Tem. Dresseuse. Et vous ? „


Ses soupçons étaient-ils retombés ? Tant mieux. Dans tous les cas, ce n'était pas comme si Iskander avait réellement ordonné à son Farfuret de voler ce collier-là. Voyant qu'elle semblait partie à rester toute la journée avec lui, le coordinateur soupira légèrement. Ah, l'entraînement de Floofy prendrait du retard ... Sans compter qu'il devrait supporter cette Julia pendant plusieurs heures. Ce n'était pas qu'il ne l'aimait pas - il la connaissait trop peu pour le savoir - mais rester en compagnie d'humains autres que Fletcher pendant une longue durée pouvait se révéler particulièrement fatiguant.
Ne la laisse pas voir que ça te fait chier.
Tout sourire, Iskander tendit une main vers la jeune fille, décidant de continuer le jeu d'acteur un peu plus longtemps avant de trouver une excuse pour s'échapper.

Iskander : “ Iskander Kirianov, coordinateur. „ Il pointa alors d'un mouvement de menton le collier. “ Vos parents vous ont-ils quitté ? „


_________________

Iskander trompe en #61646b
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander] Sam 3 Déc - 21:13
Le calme revint doucement dans la villa du ciel. Julia n'avait plus de raison de lever le ton sur son voisin et ses pokemons aux aspects si classe, ils dégageaient une grande élégance, c'en est presque naturel pour un coordinateur. Ces derniers prenaient autant soin de leur pokemon que les dresseurs mais de manière drastiquement différent. Si un dresseur fera en sorte d'exercer ses avantages et compenser ses faiblesses alors que le coordinateur s'assure qu'il soit de toute beauté en toute circonstance et agir et exécuter ses capacités avec l'élégance qu'y se doit. Elle releva la tête en entendant la question de l'individu. Elle rangea alors son collier sous ses habits et enchaina d'un petit rire nerveux, l'interrogation sonnant bizarrement.

"Oh non non... Ils vont bien. Ils sont juste assez loin en vrai. Je suis en interne dans l'institut Dreams. Donc ils sont resté à Unys. Eh eh... C'est le seul objet qu'y me permette de rester en contact avec eux"

Elle écoutait alors le calme de l'environnement, un tel village était vraiment idyllique tant son atmosphère semblait être en dehors du temps et de la douleur/connerie/population humaine. Les artistes y venaient peindre le calme des lieux. Les oiseaux chantants, les pokemons s'installant ou grimpant aux arbres ou encore le picassaut qu'y devait confondre la maison avec le tronc, ses coups de bec martelant sur la paroi, gâchant un peu le calme alentour.

"Je suis venu ici pour profiter d'un weekend loin de l'académie, à trop s’entraîner on fait que s'épuiser, alors venir ici nous détend nous autre pas vrai ?"

L'équipe acquiesça s'installant ci et là de la pièce, Aaron sur son épaule, Kitsun non loin du fauteuil, brûlante d'envie de s'y installer. Le spectre dévisageant sous son masque le groupe de l'élégant homme mais allant hanter ça et là de la chambre d'hôtel.

"Et vous ? Qu'est qu'y vous amène ici ?"

c'est vrai que la question lui brûlait encore les lèvres. Mais quitte à devoir sympathiser autant passer par ça, reste que très sociable, Julia pouvait avoir du mal à sympathiser avec des adultes, n'arrivant déjà pas à le faire pour son père, alors un inconnu avec qui la rencontre a été si brute.

Mais le destin allait peut-être les y aider. Testament, ayant visiblement la bougeotte se faufila de ci de là. Une petite farce ou deux en réserve pour ce grand snob qu'y avait osé répondre si mal à sa maîtresse. Il fini par atterrir dans la chambre à couché. Il pensait simplement se terrer là pour faire une frayeur au premier venu. Cependant la rencontre qu'il y fit fut, intriguant, par la fenêtre, un étrange individu passa à travers la vitre. Une tête, comme celle d'une femme venait de faire irruption. Elle scruta la pièce du regard, s'assurant d'être seule. C'était un feuforêve, apparemment étrangère aux lieux, elle chercha longuement jusqu'à trouver un objet dans la commode. Un portefeuille pour être exact. Sans trop attendre, le spectre se faufila derrière  elle, attendant, longuement, patiemment qu'elle se retourne, et une fois chose faite, le portefeuille en bouche et...

BOUH


S'en suivit un terrible cri dans cette teinte qu'y retenti alors, un hurlement d'effroi à vous en glacer le sang. Forcément avec le calme du matin de cette ville, ce fut une grande cohue, Julia elle même en sursauta, presque à en tomber en entendant ce cri, si proche d'eux, elle accouru en direction du cri. Voyant son Skelenox tenter de retenir l'autre pokemon spectre. Mais celle-ci pu quand même s'enfuir, sous le regard de la jeune dresseuse.

"Qu'est qu'y se passe ! ICI !"

Le petit fantôme s'agita tentant de lui barraguiner ce qu'il avait vu, c'était apparemment assez soudain. La jeune sportive se précipita alors à la commode, fouillant, espérant qu'il se trompait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander]
Revenir en haut Aller en bas
En haut des arbres, au bas des apparences [Iskander]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Faire des arbres?
» L'habitat au haut Moyen-Age
» Art et Tradition-découpages du Pays-d\'En-Haut...
» Arbres GW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon OveRevolution :: Lieux RP: La région :: Villa du Ciel-
Sauter vers: