1 2 3
Pokémon OveRevolution
Bienvenue sur le forum d'ORE ! Forum RPG basé sur l'univers de Pokémon qui se veut très permissif. Shiny, couleurs anormales, Fakemon... On peut jouer des Pokémon, des légendaires ou des humains !



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Des nouveautés sont à prévoir, restez connectés ! De plus, un recensement a lieu en ce moment-même. C'est le moment d'actualiser vos comptes !

"Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Hors RPG :: Archives
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: "Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes Dim 23 Oct - 19:10
NOMHolmes
PrénomMycroft
Âge37 ans
Orientation sexuelleNot your business
OrigineHoenn
GroupeCivils
RangChef Service Secret
SpécialitéDresseur
Type préféréPlante
Personnage sur l'avatarMycroft Holmes – Sherlock BBC
Caractère & Physique

« He IS the government. »

Mycroft Holmes est un homme distingué, à la peau blanchâtre. Ce qui d’ailleurs ressort fortement aux yeux des voyageurs lorsqu’elle est mise en opposition avec les costumes sombres qui composent la garde-robe de l’homme. Gentleman, surement plus dans son paraître que dans son être. Légèrement plus grand que son frère cadet, Mycroft surplombe les êtres qui croisent sa route. Droit et fier tel un coq dans sa bassecour, si son regard bleu-gris brillant et perçant ne vous déstabilise pas, sa tenue chic termine de vous faire baisser les yeux, vous rappelant votre petitesse dans ce monde.

Qu’il vente ou qu’il neige, sous la pluie comme sous le soleil, vous ne verrez jamais Holmes autrement vêtu que tel un homme d’affaire de haute importance : chemise et cravate couverts d’une veste taillée sur mesure, le pantalon accompagnant laissant étrangement penser que le prix de ce costume ne pourrait vous être autorisé, le tout dans des tons sombres. Des chaussures noires cirées et brillantes, à vous faire pâlir d’envie, et étrangement, un accessoire peu commun : un parapluie couleur nuit dont il se sert comme d’une canne par moment.

Le reste n’a pas grande importance, tant sa stature vous souffle déjà par son élégance naturelle. Peut-être noté, tout de même, une fine chevelure en haut de sa personne, coiffée sur le côté. Quelque chose de simple, mais efficace.

Pourtant, Mycroft Holmes n’a pas toujours eu cette apparence raffinée et impressionnante. En effet, dans le passé, ses kilos en trop et ses doigts boudinés lui ont apporté bien des moqueries. Il ne doit ce chavirement morphologique qu’à une seule chose : son petit frère.



« I AM the smart one. »

Décrire Mycroft Holmes reviendrait à décrire son frère, Sherlock Holmes. Non sur le plan physique bien sûr, mais sur le plan mental. Néanmoins, l’un n’étant pas l’autre, ces deux entités sont différentes et ces différences se trouvent dans leurs ressemblances, bien que chacun nierait exister, pour diverses raisons. Voyons tout cela.

La plus grande et majeure différence entre les deux frères Holmes se remarqua dès leur enfance. Mycroft, bien qu’étant peu attirer par les efforts physiques depuis toujours, n’en reste pas moins quelqu’un de sérieux et studieux. Bien plus que son cadet, qui abandonnait vite ce qui ne présentait pas d’intérêt à ses yeux, même si cela ne l’empêchait pas d’être plus intelligent que les autres enfants. L’aîné de la famille, bien que parfois ennuyé, ne laissait jamais un devoir non terminés ou incompris. Cette attitude se ressent encore dans sa vie, bien que peu de choses osent s’opposer au cerveau des Holmes.

En effet, Mycroft est intelligent et particulièrement attentif aux moindres détails de son environnement. Un simple pli ou une petite tâche sur votre cravate suffirait au gentleman pour décrire vos activités des quatre dernières heures, là où Sherlock n’en aurait décrit que trois et demi. Ce dernier détail, pourtant futilité aux yeux de l’aîné, semble pourtant déranger son petit frère : Mycroft le surpasse dans l’art de la déduction depuis toujours. Mais ce moyen de passer le temps pour l’un, n’est pas aussi important pour l’autre. Ce n’est qu’un moyen pour parvenir à ses fins, rien de plus, rien de moins. Car Mycroft connaît ce qui résulte de ces extraordinaires déductions : des explications à fournir.

Et l’homme préfèrerait alors faire croire qu’il a tort, plutôt que de devoir prouver que ce qu’il affirme est vrai. Cet aspect peut surprendre plus d’une personne lorsqu’on connait le métier du gentleman. Et pourtant, quel métier moins fatiguant que celui de donner des ordres et de surveiller via des caméras, remplir des papiers ou autres ? Malheureusement pour lui, ou heureusement, Mycroft tente de changer ce côté pour éviter de retomber dans son cauchemar d’enfance.

Il n’y a que peu de monde se permettant de contredire Mycroft Holmes, particulièrement sur son lieu de travail. Car en effet, derrière son omniprésent masque sérieux, calme et mystérieux, se cache un être plutôt effrayant. Certains pourraient le confirmer, lorsqu’un jour, l’aîné voulut se rendre auprès de son cadet à l’hôpital et qu’on tenta de l’en empêcher. L’homme croisa un regard aussi dur et glacial qu’une pointe de lance forgée. Aucun mot ne sortit de sa gorge et Mycroft quitta la place l’instant même. Depuis, il n’ose plus s’en approchait. Le respect est quelque chose que le gentleman a gagné au cours du temps et qu’il tient à garder.

Mais l’importance de cet évènement est tout autre. Mycroft est, en effet, doté de sentiments. Guère étonnant, direz-vous, sachant qu’il est un être humain. Mais le fait est que, contrairement à son petit frère, Mycroft Holmes sait reconnaître ces diverses émotions le traversant. N’y étant pas étranger, il arrive plus facilement et rapidement à les reconnaître chez les autres, à contrario de Sherlock. Cependant ils partagent le même problème : ils ne peuvent les dévoiler. Incapable de montrer ses sentiments. Surement que cette incapacité est apparue dans son enfance ; quel enfant ne sortirait pas traumatisé des moqueries de plusieurs camarades à propos de son poids ? Détail, soit dit en passant, toujours très délicat pour l’homme malin et ce même si il n’en montre rien.

Malgré un travail plus qu’épuisant, pas facile d’être le responsable du Service Secret de la Police d’Oniria, Mycroft trouve toujours un moment pour s’occuper de son pêché mignon, autre que manger, son autre pêché, c’est-à-dire la musique. Le piano est à Mycroft ce que le violon est à Sherlock. Virtuose de cet instrument, il y trouve un effet apaisant et à la fois stimulant pour son esprit. Autrefois, il n’était pas rare d’entendre les notes s’écoulant du piano et bientôt accompagnées par celles d’un violon.

Ne le cachons pas, Mycroft aime son petit frère, il n’est pas nécessaire de le nier. Il a cependant une façon particulière de le montrer, que ce soit en répondant aux piques de son cadet, ou en le surveillant jour et nuit, sans qu’il ne le sache. Mycroft connait la colère que lui porte Sherlock, et, si cela l’indifférer autrefois, il aimerait aujourd’hui que l’adulte qu’est son petit frère passe outre cela. D’autant plus que… « You know how it always upset Mummy. » Mais malgré ce désir, jamais Mycroft ne fera le premier pas, sachant très bien que Sherlock ne le suivrait pas. Il garde alors le même caractère vis-à-vis de son frère, en espérant un jour pouvoir à nouveau lier des liens profonds.

Il faut dire que Mycroft s’est montré bien dur avec son cadet quand il a eu le plus besoin de son soutient. Malheureusement, Holmes n’a jamais été une personne sachant montrer ses émotions et plus jeune, il s’efforçait de respecter une seule promesse. Celle qu’il avait fait à ses parents, un jour, après que Sherlock ne se soit blessé. Toujours protéger au mieux son frère des aléas de la vie. Alors, quand il n’y avait plus d’espoir pour son animal, Mycroft n’hésita pas un instant et choisie la manière forte. A quoi bon faire durer le supplice ? Bien entendu, Sherlock ne l’a jamais compris.

Toute personne s’approchant ou adressant la parole à son frère se retrouve immédiatement fiché dans les papiers de Mycroft, avec plus ou moins d’importance. Si cette personne réitère l’approche, les recherches sont approfondies. Bien entendu, toute l’Institut Yume a déjà été passée au peigne fins, avant que Sherlock n’y entre. Par ailleurs, pour s’assurer que son frère reste là-bas, Mycroft verse, anonymement et généreusement, une petite somme d’argent tous les mois.

Il ne faut pas croire, cependant, que Mycroft s’arrête là. En effet, il faut savoir que sa plus grande faiblesse, c’est sa famille. Il y tient plus que sa propre vie et c’est d’ailleurs pour cela qu’il a choisi son métier. Au détriment de son repos en règle générale, ce gentleman est un homme occupé. Il ne s’arrête jamais, heureusement que son corps est solide. Il ne tombe pas souvent malade mais si ça arrive, il peut devenir exécrable.

Holmes n’aime pas qu’on le prenne de haut, ou en pitié. Qu’on lui manque de respect. Si il ne vous aime pas ou que vous avez fait quelque chose pour vous attirer sa colère, gare à vous. La prison risque de vous attendre rapidement. D’ailleurs, ses Pokemon font aussi parties de sa famille, ne vous amusez même pas à en dire du mal. Ou même en penser.

Mycroft a énormément de mal à se contrôler lorsqu’il a faim ou qu’il est en présence de sucreries. Lui qui en était un gros consommateur, dans tous les sens du terme, il doit maintenant se faire violence pour éviter le sucre et faire plus de sport. Si il ne dit rien, il n’en reste pas moins que Mycroft a horreur des gens plus bêtes que leur pieds. En effet, il trouve les gens longs à la détente et dit souvent qu’il vit dans un monde de poisson rouge.

On pourrait dire que Mycroft est un amateur du « faite ce que je dis, pas ce que je fais » car il a conscience de ses défauts. Notamment, en ce qui concerne son attachement sans faille à sa famille. Pour le gentleman, le sentiment d’amour est superflu et ne sert qu’à vous tirer vers le bas. Tout ce qui vit doit mourir et entraînera forcément de la tristesse à son départ. Pourtant, il souhaite quand même le bonheur à ceux qui croise sa route.

La plus grande peur, en dehors de perdre sa famille, ce sont les serpents. Il ne peut pas les voir en peinture et perd tout contrôle lorsqu’il en croise un. Heureusement, il n’y en a pas tant que ça pour le moment sur Oniria, du moins il espère. Aussi, c’est un gros fumeur. Il a tenté d’arrêter mais il n’y arrive jamais. Pourtant il raconte tout le temps qu’il a arrêté, ce qui lui vaut les moqueries de son cadet.

Histoire

L’histoire de Mycroft Holmes commence il y a de cela 37 ans. Enfant unique à ce temps, on pourrait croire que bercer par l’amour d’une mère et d’un père, l’enfance fût un des meilleurs moments de sa vie. En soit, cela n’est pas totalement faux, il faut l’accorder. Jusqu’à un certain temps, tout n’était que bonheur. Mais comme on dit, tout bonheur n’est qu’éphémère et ça, le jeune l’a bien compris. Comme rien ne lui était refusé, ou presque, chouchouté par une maman adorable, Mycroft mangeait beaucoup, beaucoup de sucreries qu’il aimait tant. Son poids suivit par conséquent une courbe croissante, jusqu’à devenir quelque peu alarmante pour un enfant de son âge.

Ce n’était pas ce qui allait briser le bonheur de la petite famille, du moins au début. Et puis vient l’école. L’école, et tous les abrutis qui la composent. Après tout, les enfants n’étaient-ils pas des monstres entre eux ? Moqueries, insultes, passage à tabac. Mycroft eut le droit à tout. Si au début il pleura toutes les larmes de son corps, au bout de quelques années, il n’y avait plus rien. Le garçon avait appris à garder ses sentiments enfouis au plus profond de lui. A devenir un homme, comme lui disait souvent un professeur. Rien ne changea. Les moqueries étaient toujours là, toujours aussi virulentes. Mais Mycroft gardait un visage neutre, froid. Il ne bronchait plus en surface, seul son cœur continuait à souffrir sous les rires blessants et incessants. Holmes apprit à ne plus écouter ce muscle douloureux, la vie avait d’autres choses plus importantes à offrir. Comme un petit frère par exemple.

Son père et sa mère étaient plus que ravies d’avoir un deuxième enfant, mais pas autant que Mycroft était impatient et nerveux. La toute première chose qu’il vit de son futur frère fut une touffe de cheveux noirs, assez étonnant pour un nouveau-né ! Voilà qui présageait déjà de l’avenir. Mais le moment magique se déclencha quand leurs yeux se croisèrent. Même aujourd’hui, Mycroft serait bien incapable de décrire, de mettre un nom sur tout ce qu’il avait ressenti. Une chose était certaine en tout cas, son masque de glace impassible n’était plus que de l’eau sur le sol.

Son regard bleu ne quittait pas son petit frère une seule seconde, avec tant de curiosité et de bonheur que cela faisait sourirent les deux parents. Sa mère lui proposa alors de prendre dans ses bras ce petit être sans défense. Nerveux, peu assuré, Mycroft rechercha l’approbation de son paternel avant de tendre les bras et de prendre le bébé. L’aîné était perdu dans ses pensées pendant que le plus petit partait dans une observation intense des doigts boudinés de son grand frère.

Ses parents choisirent ce moment pour annoncer le nom du bambin : Sherlock. Mycroft et Sherlock, ça ne sonnait pas si mal, après tout. Et puis une révélation éclata soudainement dans l’esprit de l’aîné, alors que son père lui proposait une pâtisserie. Il était hors de question qu’il laisse quelqu’un faire du mal à son petit frère, comme lui avait subi la méchanceté des enfants de son école et qu’il subissait encore. Le temps qu’il se fasse cette promesse, Mycroft resserra ses bras autour du trésor qui venait de s’assoupir contre lui.

Cependant il est toujours plus facile de faire des promesses que de les tenir, c’est certain. Aussi Mycroft protégea son petit frère durant les premières années, mais quand il entra au collège, malheureusement, il n’eut plus le temps de s’en occuper. En effet, l’aîné avait ses propres problèmes à régler. Car bien qu’il ait changé d’établissement, les moqueries étaient toujours présentes et pesantes.

Heureusement pour lui, un professeur décida d’intervenir. Puisque Mycroft ne parvenait plus à exprimer ses sentiments, sa famille n’était pas au courant de son calvaire. Le Prof se chargea de les mettre au courant et ses parents décidèrent de reprendre l’éducation de leur fils en main. De toute façon, le programme basique de l’école ne convenait pas pour un enfant d’une intelligence comme celle de l’aîné Holmes. Sa mère, elle-même plus intelligente que bien des scientifiques, lui apprendrait tout ce qu’il avait besoin de savoir tandis que son père enseignerait la pratique derrière la théorie et particulièrement en ce qui concerner les Pokemon.

Un jour, Mycroft partit en voyage avec sa mère sur l’île d’Oniria, véritable oasis pour les Pokemon. Bien sûr, l’enfant ne resta pas toujours avec sa mère, il était assez grand pour se promener seul. La découverte du paysage était véritablement une joie pour le gamin. Il avait besoin de prendre l’air, car en dehors de ses études à la maison, le jeune ne sortait pas beaucoup. Il passait son temps à faire du sport en secret pour sortir du cercle infernal dans lequel il était enfermé.

Holmes arriva finalement dans un champ de fleur magnifique. Son émerveillement était réel et il passa un long moment à observer toutes les fleurs qu’il y avait. L’une d’elle d’ailleurs attira son attention. Elle était d’un rouge particulièrement beau, sortant du lot. Sans prendre le temps de réfléchir, Mycroft cueillit la plante et l’emporta avec lui dans le but de l’offrir à sa douce maman. Quelle ne fut pas la surprise, pour l’un comme pour l’autre, lorsqu’il tendit son cadeau. Il ne s’agissait pas d’une fleur mais d’un Pokemon ! Une petite Flabébé de couleur anormale, qui s’était totalement camouflée dans le rouge de la fleur qui lui servait de maison.

Avec l’accord de sa mère, Mycroft garda la petite et la prénomma Eliade. Son premier pokémon, sa première amie. Un lien fort se développa tout de suite entre les deux, ce qui fit plaisir à la mère du jeune. De son côté, sachant que son cadet risquait d’être jaloux et qu’en plus, il avait des difficultés à créer des liens, surtout avec les pokémon, elle rechercha un petit compagnon pour lui. Ce fut Mycroft qui trancha, lorsqu’il posa les yeux sur un Couafarel marron, très joli. Le Pokemon était gentil comme tout et il avait un bon feeling.

Leur séjour touchait à sa fin et Mycroft et Eliade s’amusaient dehors. C’est là qu’ils tombèrent nez-à-nez avec une petite Mimantis, qui était salement amochée. La petite plante les attaqua et Eliade prit automatiquement la défense de son dresseur. Quant à l’humain, il observait le pokemon sauvage. Son attitude était agressive certes, mais plus sur la défense que sur l’attaque. Aussi, il décida d’arrêter le combat et de s’approcher, sans craindre une attaque de la part du Mimantis.

Mycroft lui parla, expliquant qu’il n’allait pas lui faire de mal et qu’il pouvait lui offrir un toit et de la nourriture, le temps qu’elle récupère de ses blessures. La petite plante sembla comprendre et, à bout de force, elle se laissa ramasser. Une fois remise en forme cependant, elle refusa de partir. La mère Holmes était étonnée, c’était encore un Pokemon avec une couleur totalement inhabituelle. A croire que ses petits les attiraient.

Une fois de retour sur Hoenn, la déception gagna la petite famille puisque Sherlock avait peur de son cadeau. Il fallut du temps pour que le jeune puisse se faire à l’idée que son compagnon était tout sauf dangereux. D’ailleurs, cela arriva un jour alors qu’il se promenait. Mycroft avait décidé de le suivre, autant pour faire un peu d’exercice que pour le surveiller. Et il avait bien fait, puisqu’une petite frappe avait décidé de s’en prendre à son frère. Malheureusement, Mycroft manquait encore énormément de confiance en lui et au lieu de prendre la défense de Sherlock, il se contenta de courir jusque chez lui pour prévenir son père.

Le point positif après cette histoire était que Sherlock aimait son pokémon et lui avait même donné un nom. Le temps passa et Mycroft enchaîna les voyages. Il captura un Ponyta shiny, un peu plus foncé que la norme et la nomma Clarys. Lorsqu’elle évolua, peu de temps après, l’aîné Holmes s’en servit comme monture. Mais surtout, Mycroft entreprit une carrière dans les Services Secrets. Il avait, en effet, durant un voyage sur Oniria fait preuve d’un grand esprit d’observation et de déduction.

Secrètement, sous le couvert d’étude dans la restauration, le jeune homme faisait des allers-retours entre sa maison, pour continuer à surveiller son frère, et Oniria, où il apprenait les bases et montait les échelons. Durant ses voyages, il recueillit une petite Otarlette, pauvre créature ayant perdu sa famille. Azura rejoignit l’équipe peut avant Maria, une Miaouss Alola un peu spéciale.

Mycroft avait également trouvé un œuf abandonné et s’en était occupé. Il ne fallut pas longtemps avant qu’un petit bébé n’en sorte. Il s’agissait d’un Abra très câlin. Une bouille d’ange, que Mycroft avait décidé d’offrir à une certaine personne, bien que ce sujet soit tabou dans la famille. Il ne pouvait pas non plus tourner la page, sur son deuxième frère, même si il faisait tout pour ne pas y penser. Phil était vraiment adorable.

Toute son équipe travaillait de concert avec Mycroft, ce qui lui facilitait la vie, il va s’en dire. Malheureusement, entre tous ces moments joyeux, la tristesse et cruauté du monde n’était jamais loin. Alors qu’il était en séjour chez ses parents, le gentleman reçut une mission d’importance. Son but était d’infiltré une branche de la Team Rocket qui s’était installée non loin. A nouveau, pour protéger sa famille, Mycroft ne leur raconta rien et prit son équipe avec lui pendant quelques jours, soit disant pour un stage.

Tout se passait bien, jusqu’à ce qu’un haut placé n’arrive. Ce gars, il n’avait aucune pitié pour les autres. Il avait entendu parler qu’un intrus c’était infiltré dans la nouvelle base. Il récupéra tous les documents importants, avant de faire tout simplement exploser la base. Le choc fut rude pour Mycroft et il faillit y perdre la vie. Heureusement pour lui, Phil avait eu le reflex étonnant de le téléporter en dehors de la base, pas assez loin pour éviter le souffle de l’explosion cependant.

Lorsque l’homme se réveilla deux jours plus tard à l’hôpital, son premier reflex fut de demander ce qui était arrivé à ses Pokemon. Ceux dans les Balls allaient très bien, juste énormément inquiets pour leur dresseur. Malheureusement, ce n’était pas le cas du jeune Abra, qui avait subi d’énorme dommage. Les médecins tentaient tout leur possible pour le sauver et Mycroft voulait se raccrocher à cet espoir interdit. Le calvaire dura deux autres jours. Deux jours où le cœur de l’aîné Holmes saigna à en mourir. Deux jours où il lui sembla perdre l’esprit. Deux jours à toujours renier l’évidence. Deux jours à jouer à l’égoïste. Deux jours à souffrir et à faire souffrir.

Phil s’éteignit dans les bras de son dresseur, qui c’était énormément attaché à ce petit Pokemon, représentant finalement le lien invisible entre lui et son frère perdu. A partir de cet instant, un bout de l’âme de Mycroft disparut également et une triste vérité prit place dans son cœur. « Also your loss broke my heart. ».

Rentrant chez lui, Mycroft n’était plus le même. Encore plus froid, plus distant. Et pourtant il continuait d’aimer sa famille, rien n’avait changé de ce côté-là. Mais il voulait à tout prix que, si jamais il venait à mourir en mission lui aussi, sa famille n’ait pas à ressentir le gouffre qui occupait maintenant son cœur. En prenant des distances maintenant, il pensait leur épargner la douleur et le regret.

Etrangement, le destin répéta l’opération sur le cadet. Peu de temps après la disparition de Phil, ce fut au tour de Sherlock de perdre son ami de toujours, Redbear. Sachant qu’il n’y avait rien à faire, mais que son frère voudrait tout tenter, quitte à souffrir encore plus pendant des jours, Mycroft ordonna, sur un ton froid comme la pierre, de mettre fin à la pauvre vie du Couafarel. Sa seule phrase fut « All lives end. All hearts are broken. Caring is not an advantage, Sherlock. » Depuis ce jour, Sherlock lui voue une haine que l’aîné n’a aucun mal à comprendre.

Mycroft prit ses distances avec sa famille, toujours sans rien raconter de sa vie professionnelle. Mettant encore plus de cœur et d’hargne à la chasse aux Rockets, il ne fallut pas longtemps pour que le gentleman n’atteigne le plus haut poste : chef des Services Secrets. Il continue la lutte contre le crime sur Oniria, n’hésitant jamais à participer dès qu’il était question de la Team de Kanto. Il captura une nouvelle tête pour son équipe, Kalypso.

Aujourd’hui, Mycroft est toujours à la tête des Services Secrets et continue de courir après le crime. Il n’a plus repris contact avec sa famille mais les fait ardemment surveiller. Heureusement pour lui, une nouvelle chance se profile à l’horizon. Il semblerait bien qu’Oniria attire les convoitises des Teams du monde entier, y compris son ennemi personnel. Il n’a pas encore son nom, son rang exact ou sa description physique. Mais pour le retrouver, Mycroft fera tout son possible. Il garde aussi un œil sur Sherlock, qu’il a réussi à faire travailler à l’Institut Yume grâce à un coup de pouce.

A votre propos

Pseudonyme : Winter-Foxy, Sil, Sora, Owen et Mike !
Âge : I will catch you all the time ~
Commentaire : Well when, let us decend.

Code règlement : The Game is On.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: "Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes Dim 23 Oct - 19:11
EQUIPE POKEMON DE DEPART


Espèce : Florges

Type : Fée

Talent : Flora-Voile

Surnom : Eliade

Sexe : Femelle

Niveau : 55

Nature : Sérieux

Moveset : Garde Florale – Pouvoir Lunaire – Champ Herbu – Feuille Magik – Seduction (Reproduction)

Particularité : D’une couleur toute particulière, cette Florges est d’un rouge simple pour ses parties feuilles tandis que ses « cheveux » sont dans les tons verts. Ses yeux sont noirs et elle porte un nœud noir également qui semble tenir sa « robe ».

Description : Cette demoiselle fait preuve d’une certaine noblesse, ce qui la rend très proche de son dresseur. Fière et très sérieuse, Eliade fait office de secrétaire pour Mycroft. Il n’est pas rare de la voir se promener avec le carnet de rendez-vous de l’homme et de quelques dossiers. En effet, la Florges est capable d’écrire les chiffres et les lettres pour le peu qu’on lui épelle, et de lire ce qu’on lui a appris. Mycroft y travaille depuis qu’elle est toute petite ainsi elle peut noter ses rendez-vous et lui rappeler.

Eliade est très attachée à son dresseur mais aussi à ses compagnes, qu’elle considère un peu comme ses filles ou ses sœurs. Cependant elle exige le meilleur de tous, tout comme son maître, et peut parfois se montrer froide ou arrogante, autoritaire. Mais toujours juste, elle garde un certain détachement des choses qui lui permet de garder son sang-froid.
Espèce : Floramantis

Type : Plante

Talent : Feuille Garde

Surnom : Rarity

Sexe : Femelle

Niveau : 53

Nature : Brave

Moveset : Aromatherapi – Lame Solaire – Tranch'Herbe – Zénith (CT 11) – Siffl'Herbe (Reproduction)

Particularité : Cette Floramantis est différente des autres dans son physique par ses couleurs. En effet, elle est blanche, ses parties vertes sont violettes et le bout de ses appendices est bleu clair. On note également que ses yeux sont d’un bleu saphir profond et brillant de malice.

Description : Rarity est une vraie princesse guerrière. En effet, si cette plante tient beaucoup à son physique impeccable et gracieux, elle est surtout très dangereuse et habile. On peut dire qu’elle est la plus puissante dans la team, sans aucun doute. Mycroft compte sur elle pour les combats, mais aussi pour l’espionnage ou pour faire taire certaines personnes en toute discrétion… Silencieuse et fourbe, elle pourrait vous suivre pendant des heures sans que vous ne la voyiez.

La demoiselle est assez solitaire en dehors de son dresseur. Même avec le reste de l’équipe, elle garde quelques distances, notamment les plus jeunes. Avec son côté mystérieux, on dit souvent en plaisantant, ou pas, qu’elle est l’assassin de la troupe.
Espèce : Galopa

Type : Feu

Talent : Torche (réduit les dommages des attaques Feu)

Surnom : Clarys

Sexe : Femelle

Niveau : 51

Nature : Pressé

Moveset : Roue de Feu – Mégacorne – Vive-Attaque – Danse Flamme – Aurore (Reproduction)

Particularité : Clarys est une Galopa se distinguant grâce à la colorie de sa robe, d’une blancheur peu commune, mais aussi par la teinte grisâtre de ses flammes. Ses yeux sont rouges comme la braise, elle est également plus grande que la moyenne de l’espèce.

Description : La Galopa sert principalement de monture à Mycroft, pour qu’il puisse se déplacer plus rapidement et facilement. Elle a une incroyable mémoire visuel, ce qui fait qu’elle se souvient des chemins et des routes qu’ils utilisent. Plus grande que les autres de son espèce en général, elle est aussi plus rapide grâce à l’allonge de ses pattes musclées.

Les flammes de sa crinière brûlent un peu moins que celles des autres Galopa, mais il ne faut pas non plus y mettre la main. Si elle ne vous fait pas confiance, Clarys n’hésitera pas à vous brûler. Pour le moment, il n’y a que Mycroft qui peut se vanter de pouvoir la toucher sans crainte. De nature assez farouche, la demoiselle n’aime pas rester en place sans rien faire, regardant toujours partout pour un possible danger ou menace.


Espèce : Oratoria

Type : Eau&Fée

Talent : Torrent (provisoire)

Surnom : Azura

Sexe : Femelle

Niveau : 49

Nature : Timide

Moveset : Voix Enjôleuse – Danse Pluie (CT 18) – Bulle d’O – Attraction (CT 45) – Anneau Hydro (Reproduction)

Particularité : L’Oratoria de Mycroft est des plus normales, si ce n’est la couleur de son étoile de mer décorative. En effet, au lieu d’être rose/orangée, la sienne est jaune pâle. De plus, l’espèce de voile fin entourant sa taille comme un tutu est plus long que ceux de son espèce. Ses yeux sont bleus comme l’océan.

Description : La timidité d’Azura est très forte. C’est le trait de caractère dominant chez l’Oratoria. De ce fait, elle n’apprécie pas trop les inconnus et ne se laisse toucher par personne en dehors de son dresseur et du reste de l’équipe. Azura possède une voix fantastique, même chez un pokémon, ce qui fait d’elle une chanteuse hors pair.

Azura sert surtout pour les déplacements en mer, bien qu’elle agisse aussi en soigneuse. C’est aussi son calme et son caractère doux qui permettent à l’équipe de rester sereine dans quasi toutes les situations. Très emphatique, la sirène est attachante. Attention cependant à ne pas trop menacer sa famille, où elle pourrait bien se mettre à répliquer avec toute sa force.
Espèce : Miaouss Alola

Type : Ténèbres

Talent : Technicien

Surnom : Maria

Sexe : Femelle

Niveau : 47

Nature : Malin

Moveset : Jackpot – Reflet (CT 32) – Zénith (CT 11) – Attraction (CT 45) – Tricherie (Reproduction)

Particularité : Issue d’une noble lignée de Miaouss Alola, cette demoiselle a donc un pelage sombre, sauf pour le bout de ses moustaches, de ses pattes et de sa queue, qui sont blancs, un peu plus marqués que chez les autres de son espèce. Ses yeux sont gris foncés, sa pièce frontale brille toujours de mille feu et jamais elle ne se sépare de la fleur qu’elle porte à l’oreille. Maria ne marche que sur ses pattes arrière.

Description : Quand on parle de royauté et noblesse, l’image de Maria est à côté dans le dictionnaire. Cette Miaouss est fière, arrogante, hautaine comme il n’est pas permis. Ses manières sont distinguées, tout comme sa posture et son physique. Elle prend toujours garde à être impeccable physiquement. Sa nourriture est très spécifique car la Miaouss ne mange que du bio.

En dehors de sa coquetterie, Maria est surtout manipulatrice et fourbe. Il ne faut jamais lui faire confiance. Un peu paresseuse aussi, elle délègue facilement aux autres et n’aime pas combattre. Elle préfère utiliser son intelligence pour trouver des ruses, comme une vraie tacticienne. Comme tous les chats, elle aime ce qui brille. Même si elle est assez habile debout, elle reste beaucoup plus agile et rapide à quatre pattes.
Espèce : Pashmilla

Type : Normal

Talent : Multi-coups

Surnom : Kalypso

Sexe : Femelle

Niveau : 45

Nature : Jovial

Moveset : Chatouille – Plumo-Queue – Regard Touchant – Abri (CT 17) – Croco Larme (Reproduction)

Particularité : En dehors de ses yeux violets et de l’intérieur de ses oreilles de la même couleur, Kalypso est comme toutes les autres Pashmilla.

Description : Petite dernière de l’équipe, c’est le rayon de soleil de la team. Toujours le sourire aux lèvres, elle s’occupe également du ménage partout où elle passe. Kalypso est vraiment gentille et sociale, bien qu’elle possède aussi un côté très taquin et mesquin. La demoiselle aime bien faire des farces gentillettes.

D’ailleurs au combat, elle utilise plus des tours pour perturber son adversaire que des attaques physiques. Cependant attention à ses coups de queue ! Ils sont terribles et redoutés. Kaly est aussi la responsable des rapports avec les enfants, si jamais il y a besoin, car elle a un bon instinct avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Science Guy
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104
Date d'inscription : 17/10/2016
Age : 20
Localisation : Who knows ?
MessageSujet: Re: "Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes Dim 23 Oct - 19:35
"Sherlock, have you got sisters and brothers ?" (paye ta question de CM2 lol)

"Yes. I have NONE." (bad joke sorry plz don't kill me)

WELL WELL !
WELCOME FORMIDABLE FRERE.

Super fiche, je lis la team juste après mais je pense que ce sera tout bon !
Sérieux, tu pourrais mettre tes niveaux. *dead*

MYC ! :f:

edit: good pour la team, je te laisse mettre les niveaux conformément à notre barème !

_________________
♦ Scientifique Pendulum ♦

Sherlock snobe en midnightblue

Recap comptes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: "Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes Dim 23 Oct - 19:41
Est-ce que tu m'en veux si à chaque fois je lis "Microsoft" au lieu de "Mycroft" ?

//OKJESORS//
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: "Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes Dim 23 Oct - 20:31
Well, Hello brother.

Merci pour tout ♥
J'avais pas mis les niveaux parce que j'attendais de savoir si c'était tout bon XD


Is, oui je t'en veux T-T
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: "Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes
Revenir en haut Aller en bas
"Oh, Sherlock. What have you done?" | Mycroft Holmes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mycroft Holmes - J'ai le bras -que dis-je ?- le parapluie très long...
» Mycroft Holmes - Gouvernement en personne.
» Haiti en Marche parle de la commission sur la nationalite
» Jodie Holmes - beyond : two souls
» Sherlock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon OveRevolution :: Hors RPG :: Archives-
Sauter vers: